Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

Indication géographique porcelaine de Limoges: les premières entreprises certifiées

 

Le 31 janvier, soit un peu plus d'un an après l’homologation du 1er décembre 2017 de l’IG porcelaine de Limoges par l'INPI (Institut national de la Propriété Industrielle) sous le numéro INPI 1702, le musée national Adrien-Dubouché a accueilli une conférence-débat intitulée «La Porcelaine de Limoges, un label pour demain : l’Indication Géographique».

Cette conférence était organisée en collaboration avec l’association pour l’IG Porcelaine de Limoges et la Fondation Partenariale de l’Université de Limoges. A cette occasion, les premiers professionnels certifiés ont reçu officiellement leurs certificats IG Porcelaine de Limoges. Un large public, attentif à la reconnaissance d’un savoir-faire local emblématique et à l’obtention d’une protection si attendue, a répondu à l’invitation.

Céline Paul, directrice du musée national Adrien-Dubouché, a ouvert la conférence en soulignant l’importance de cette reconnaissance officielle, «qui garantit l’authenticité et l’origine des produits.»

Audrey Aubard, secrétaire générale de l’association française des IG industrielles et artisanales, a présenté les intérêts de ce dispositif juridique novateur, ses enjeux pour nos territoires et les savoir-faire des entreprises.

Le président de l’association pour l’IG Porcelaine de Limoges, Alain Mouly a déroulé à juste titre le long chemin parcouru, depuis les premiers souhaits exprimés dès 1906, pour obtenir cette protection désormais réelle. Il a rappelé que seuls les produits en porcelaine entièrement manufacturés, c’est-à-dire fabriqués et décorés dans la zone géographique (le Département de la Haute-Vienne), bénéficient de l’appellation «Porcelaine de Limoges» et sont couverts par l’IG, précisant qu’à cet effet, les entreprises (fabricants et/ou décorateurs) doivent obtenir une certification individuelle.

Plus qu’un label

une véritable force

Loïk Gallois, directeur général de Certipaq, organisme de contrôle accrédité chargé de vérifier le respect du cahier des charges de l’IG par chaque entreprise engagée, a expliqué les démarches et les méthodes de l'audit de certification.

Certificat en main comme dix au-tres représentants d’entreprises, Daniel Betoule, directeur des Porcelaines de La Fabrique, a exprimé avec une émotion non dissimulée la fierté et la satisfaction ressentie par tout son personnel après l’obtention de cette reconnaissance, valorisant le travail, les savoir-faire et gage de qualité pour ses clients.

En qualité d’organisme de défense et de gestion de l’IG Porcelaine de Limoges, l’association a également reçu une attestation relative au respect des exigences du cahier des charges.

Si treize sites ont d’ores-et-déjà leur précieux sésame en main, pas moins de dix dossiers supplémentaires sont en cours d’audit afin de l’obtenir. Plus qu’un label, c’est une véritable force de cohésion, d’esprit d’équipe, de renouveau d’image et assurément de développement du bassin d’emploi.

Les premiers certifiés

A. Raynaud et Cie SA ; Arcana SARL (site d'Aixe-sur-Vienne) ; Artoria SAS ; Bernardaud SA (sites de Limoges et d’Aixe-sur-Vienne) et la Société limousine de fabrication de porcelaine SAS (site d’Oradour-sur-Glane) ; Chris Décor Limoges ; Compagnie des Porcelaines de Limoges SARL ; Kaoline UCD’A Eurl ; Porcelaines Lachaniette SAS ; Porcelaines de La Fabrique SAS ; Porcelaine Faye SARL (email : porcelainefaye@gmail.com) ; Porcelaines Guy Degrenne SAS (Site de Pierre-Buffière) ; Porcelaine Merigous SARL Pratique.