Fil info
09:00 Non, le n'a pas attendu la 2è mt pour utiliser sa puissance ! Mais c'est en 2è… https://t.co/vZFXAVso8N
07:57# # - -Junien : Ateliers Pêche et Nature : Un succès qui ne se dément pas -> https://t.co/hmNXYND9mL
07:55# # - -Junien : Un parcours du coeur sous la pluie mais avec le sourire -> https://t.co/pspsDFYtAk
07:50# # - -Vienne : La cavalcade, incontournable rendez-vous -> https://t.co/5GDVkNAP1m
00:45RT : Sport : Pour rejoindre l’Aviron, le CAB a dû sortir les rames -> https://t.co/UsSB2YagHS
23:35Sport : Pour rejoindre l’Aviron, le CAB a dû sortir les rames -> https://t.co/UsSB2YagHS
20:24Dordogne : Respecter l’autre et la nature pour mieux vivre ensemble -> https://t.co/e1umOUZckg
20:10La Châtre : Cynthia Dauvergne, Miss Pin-up Centre Val de Loire remet son titre en jeu -> https://t.co/61IeEm3YIE
20:09Indre : Marie-Hélène Boulard lutte pour plus de justice sociale -> https://t.co/CtDFCn7AvR
19:27Brive-la-Gaillarde : La victoire en chantant ! -> https://t.co/5g8HlC9RSg
18:54Dordogne : Souper imaginaire pour personnages réels -> https://t.co/o1uTtFLRHQ
18:49# # - : M, seul sur scène ou presque -> https://t.co/0rFlNSMV6r
18:46# # - -Vienne : Nuit européenne des musées, les œuvres d’art se couchent tard -> https://t.co/f5TeQkw7cb
18:11RT : : les supporters du en liesse. Le club est en finale du championnat après avoir battu Van… https://t.co/a9bN0pzCPL
18:09# # - : Le Rallye des pépites monte en puissance -> https://t.co/m2oNnIF65m
18:06# # - -Vienne : «Zizic’land à Chauffaille non ! non ! et non !» -> https://t.co/V9REYpoZ8Y
18:03# # - -Vienne : Mines d'or, pour l’acte officiel d’abandon du projet de Bonneval -> https://t.co/kWzXjbZzx0
17:17Françoise Sivignon, 6e sur la liste , ancienne présidente de Médecins du monde, sera demain lundi à… https://t.co/T1s2O4T8EP
16:55 : les supporters du en liesse. Le club est en finale du championnat après avoir battu Van… https://t.co/a9bN0pzCPL
11:05Dordogne : Sinfonia prend encore de l’ampleur -> https://t.co/Gaim2FJhbm
11:00Dordogne : Les socialistes souhaitent reconstruire après le 26 mai -> https://t.co/hfaD3RLiFj
09:52"Lean forward lad!" mates in canoes adding certain British style & humour to paddling along the Dordogne… https://t.co/P7J3usjasg

Pour l’apiculture, la Région Sud choisit le plan qui fait le « bzzz »

PARIS

Bzzz... La Région Sud a misé sur l’onomatopée pour baptiser son plan abeille qui entend assurer la pérennité d’une espèce en voie de disparition.
L’apiculture est un des grands thèmes présentés sur son stand au Salon de l’agriculture.

Avec 165 000 ruches et 4 500 apiculteurs, la région Sud est la première région de France en nombre de professionnels de ce secteur et, elle représente 8 % de la production nationale de miel annuelle.
La star étant le miel de lavande. Mais le bétonnage, l’activité humaine et l’utilisation de pesticides ou fongicides dans les terres, entraînent
une perte annuelle d’environ 30 % des abeilles, une estimation proche de la moyenne nationale.
« Il faut que les gens soient vigilants, installer une ruche chez soi ce n’est pas une bonne chose pour la prospérité des abeilles, explique Sylvain
Destre, apiculteur professionnel, formateur et technicien sanitaire apicole à Hyères dans le Var, ce sont des insectes apprivoisés.
En ruche, les abeilles dépendent des apiculteurs et si personne ne s’en occupe, elles peuvent développer des maladies, les transmettre aux autres
et entraîner une mortalité massive ».
Une survie de l’espèce nécessaire pour la Région Face au changement climatique et dans le cadre de son plan climat « une COP d’avance », la région Sud souhaite replacer les abeilles et leur préservation au coeur de diverses actions en maintenant le potentiel mellifère par la présence de ruchers en forêt, en distribuant des sachets de plantes pollinifères sur tout le territoire, en aidant les professionnels dans leurs investissements
matériels. Une « journée régionale abeille » sur les neuf parcs naturels régionaux a également été annoncée. « Il faut faire en sorte que les abeilles
vivent », a lancé Renaud Muselier (LR), président de la Région.
Une survie nécessaire pour la région, les départements mais aussi les apiculteurs puisque les miels monofloraux (thym, lavande, romarins) ou
multifloraux (maquis, garrigue) sont pour la plupart défendus par des AOP et des labels de qualité. « Si les abeilles disparaissent, c’est tout un écosystème qui est mis en danger, dont l’Homme car sa santé dépend de son environnement », ajoute Sylvain Destre. « Si les abeilles meurent c’est que l’environnement dans lequel nous vivons est mauvais ».
Agathe L’hôte