Fil info
21:54Corrèze : La marque OC, c’est pas du toc ! -> https://t.co/oSEu0IE6z8
20:55RT : Champagne-et-Fontaine : un enfant de quatre ans a été grièvement blessé ce soir vers 17 h en chutant d'une dizaine… https://t.co/9QZLJisaw5
19:40 Encore une victime de la chasse...🙁🙁
19:12Champagne-et-Fontaine : un enfant de quatre ans a été grièvement blessé ce soir vers 17 h en chutant d'une dizaine… https://t.co/9QZLJisaw5
19:09RT : ⚡️La est placée en aux orages à partir de 19h. Soyez particulièrement prudent lors… https://t.co/VR6F6KCSUU
19:07Sarlat-la-Canéda : Une mobilisation sans faille pour une famille serbe -> https://t.co/M4ps8gHhar
18:54Valençay : Jacky Chichery a dédicacé son livre à la médiathèque -> https://t.co/Msw7uErCvL
18:50Région : Le renouveau du monde rural -> https://t.co/En8l6pHZjg
18:49Saint-Gaultier : La cité galtoise reçoit le trophée « commune la plus sportive » -> https://t.co/XNcGI7vWHE
18:47Châteauroux : Le PS lance sa campagne « sociale et écologique » -> https://t.co/5zwb1Y14RW
18:44Châteauroux : Des laboratoires flambant neufs -> https://t.co/MW6TqseoFq
16:59Sarlat-la-Canéda : Une année exceptionnelle pour le Festival de Théâtre -> https://t.co/TtLZiynL1I
16:07 Le préfet s'est rendu ensuite dans les locaux de Rivet presse Édition qui imprime à le qu… https://t.co/CeuSvsfmID
15:53Presse et entreprise 🗞️ | Créé depuis 1943, est diffusé sur 5 départements. Seymour MORSY, préfe… https://t.co/vUpsc14zy4
11:43Bergerac : Incendie rue Neuve-d'Argenson -> https://t.co/KQC83d8gJA
11:38Périgueux : Premières rencontres du sport en entreprise à Périgueux -> https://t.co/PKGCtco2io
11:01 merci !
10:51Terrasson-Lavilledieu : L'incendie anéantit la moitié de sa récolte de noix -> https://t.co/6IyG2x8IXu
09:24Tulle : Le Sporting joue contre le cancer -> https://t.co/nKYRX7vLU5
09:09 L'hôpital local de va contracter 1 emprunt d'une dizaine de M€ pour sa reconstruction que… https://t.co/mmglrGVNe6
08:58Saint-Astier : Thierry Boissinot mènera un chantier à 11,6 M€ -> https://t.co/GAH95YtOUD
07:34# # - -Vienne : Municipales, «Limoges au cœur» officiellement lancée autour de Emile Roger Lombertie -> https://t.co/Ryiwnh60P7
07:31# # - -Vienne : Le préfet dans nos murs -> https://t.co/4yRgdW0rBk
07:28# # - -Vienne : Le quotidien d’un club sportif de banlieue -> https://t.co/H9J0PZ7PSE
07:25Région : FuturoWeen, l’Halloween familial du Futuroscope -> https://t.co/V32Bftjlt8
07:23Région : La grogne paysanne en suspens -> https://t.co/up6smLfsiQ

Migrants et Europe, la ligne de fracture gauche-droite

Européennes

Premier débat des élections européennes, hier soir, sur le plateau de France 2. Douze têtes de

listes se sont affrontées alors que les Français expriment, dans un récent sondage, leur désamour pour l’Europe.

C’était le premier grand débat télévisé sur les élections européennes et il s’est déroulé, hier soir, sur France 2. Alignées sur le plateau, 12 têtes de listes en vue du scrutin du 26 mai, étaient invitées : Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (liste commune Place publique-PS), Yannick Jadot (EELV), Nathalie Loiseau (LREM), Ian Brossat (PCF), Jean-Christophe Lagarde (UDI), Benoît Hamon (Générations), Florian Philippot (les Patriotes) et François Asselineau (UPR).

Seule Nathalie Artaud, tête de liste de Lutte ouvrière, a été exclue. Le débat démocratique a des limites...

Alors que le pouvoir d’achat est la préoccupation numéro une des Français, le débat attaque pourtant sur la question des frontières et du Brexit, terrain favori de l’extrême droite. Pour la candidate macroniste Nathalie Loiseau, le Brexit est le résultat de «manipulation et mensonge ». Pour Jadot, c’est l’expression du « rejet de l’étranger ». Manon Aubry préfère rappeler qu’il faut « respecter le vote populaire », faisant référence

au non-respect du vote de 2005. « Il faut se demander pourquoi les Européens ne supportent plus cette Europe, c’est parce qu’elle est libérale. Le PIB est passé de 15 000 à 17 000 milliards d’euros et les travailleurs pauvres de 7 à 10 %. Il faut refonder l’Europe et j’ai une proposition : une clause de non-régression sociale », avance Ian Brossat.

« J’assume l’accueil »

Mais cette dimension sociale des enjeux européens ne sera pas le cœur du débat. Une longue séquence est consacrée aux migrants alors que l’Europe n’est en rien submergée. La ligne de partage entre droite et gauche éclate. « J’assume l’accueil des réfugiés », lance Ian Brossat. « Il faut interroger notre responsabilité

dans cette souffrance. Lutter contre les causes. Mais quand les gens arrivent, il faut gérer avec humanité », développe Manon Aubry. Nathalie Loiseau ânonne la position de Macron. « On ne peut pas accueillir tous les migrants. »

Benoît Hamon estime que « ce qui s’est passé avec les migrants nous concerne tous ». L’extrême droite, la droite classique et macroniste sont sur la même longueur d’onde sur le sujet. Comment les Français auront-

ils perçu ce premier débat cacophonique à quelques semaines du vote ? En tout cas, selon un sondage Odoxa, le désamour avec l’Europe est net : 61% des Français percevaient la construction européenne avec espoir il y a 15 ans, ils ne sont plus que 29 % aujourd’hui. Une large majorité de Français trouve l’Europe inefficace, quel que soit le domaine d’action. Réformer l’Europe ? Benoît Hamon dit que l’« on ne peut pas ne pas changer les traités ».

Très souvent, les positions des candidats de gauche se rejoignent.

Leur division pour ce scrutin n’en est que plus douloureuse pour leurs électeurs.

Françoise Verna

 

Air Jordan 1 Low OG Shadow Release Date