Fil info
20:38 Et ?
20:24Bergerac : 23 personnes évacuées dans un hôtel -> https://t.co/p6PCfOfjer
20:22Châteauroux : Plus de 12 000 mégots en moins à Châteauroux -> https://t.co/vlrdNTJKsS
20:22Indre : Des produits locaux et bio pour une meilleure santé -> https://t.co/sAlDMZ4cjl
20:06Saint-Priest-les-Fougères : Noyade dans un étang du Périgord Vert, les sapeurs pompiers à pied d'oeuvre -> https://t.co/pfcoGMIRZ2
18:59Bergerac : Et le Stella Jeunes Bergerac se remit en piste... et raccrocha à l’histoire... -> https://t.co/lLVKUHqAT9
18:31Agonac : Mais que les routes de la Dordogne sont étroites, décidément -> https://t.co/Ywtz39hehz
18:10Coulounieix-Chamiers : Un SCoT politique… et c'est exprès -> https://t.co/KSfx5UGO8K
16:55RT : [Communiqué ] Plusieurs membres de la observatrices des pratiques policières et dûment identifiées avec l… https://t.co/w1gDRINRvH
16:51Périgueux : Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est bon, on le reste -> https://t.co/zIyxCzRdAn
15:24Coulounieix-Chamiers : Entendre l’Etat... parfois -> https://t.co/kWzlDbG7Al
13:56C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG

75e anniversaire du massacre d'Oradour : un cri de détresse éternelle

Ces 9 et 10 juin étaient journées de souvenir en Limousin. A Tulle, le 9 juin 1944, 99 hommes ont été pendus dans la ville par les nazis. Le lendemain, le 10 juin, une unité de la sivision SS Das Reich exécutera 642 habitants à Oradour-sur-Glane et incendiera le village. 75 ans après, Les deux communes se sont souvenu.

«Il faisait chaud ce 10 juin 1944, le bourg était animé. L’insouciance de cette journée témoignait d’un village paisible. En quelques heures, tout a basculé».

Ces mots extraits du très beau discours de la secrétaire d’Etat aux Armées Geneviève Darrieussecq, plantaient le décor. Car oui, tout a basculé ce jour là avec l’arrivée de la Das Reich. Exécution, mitraillage, feu, flammes «la moisson des innocents» dira la secrétaire d’Etat, évoquant la «meute des assassins» et les 642 personnes qui ont perdu la vie dans ce massacre. «Parmi elles, un bébé et une grand-mère de 90 ans.»

«L’innocence assassinée, massacrée, voilà ce qu’est Oradour, un cri de détresse éternelle. Je transmets l’affection de toute une nation pour ce village, ses habitants et ses morts» poursuivait Geneviève Darrieussecq avant de lancer «hélas, ce fut l’œuvre d’êtres humains.»

Reprenant les mots du dernier survivant Robert Hébras, la secrétaire d’Etat poursuivait «l’horreur suprême fut l’église : 450 femmes et enfants y succombent. Enchevêtrement des corps, dernier regard... Reste le cri pour crier à la face du monde plus jamais ça.»

75 ans après, les cendres sont retombées, «un deuil immense habite ce lieu, on ne ressort pas indemne de ce village que l’ignominie a frappé en son cœur.»

Avant la secrétaire d’Etat, c’est Philippe Lacroix, maire d’Oradour-sur-Glane qui a évoqué l’émotion et le recueillement en cette journée du souvenir. «75 ans ont passé et Oradour se souvient. C’est une trace indélébile dans notre histoire nationale et le massacre de 642 innocents est un témoignage de cette barbarie qui peut renaître. Nous lutterons toujours ensemble car c’est en ne prenant pas garde qu’on peut revivre le passé.» Il a salué les nombreuses délégations étrangères et de France présentes. Présents également, les enfants des écoles d’Oradour, le président de l’association nationale des familles des martyrs Claude Milord et bien sûr, le préfet Seymour Morsy, de nombreux élus du département, le maire de Tulle Bernard Combes et celui de Villedieu-sur-Indre, Bernard Gontier..

Le cortège est parti de la mairie et a effectué un parcours passant par les écoles où des gerbes ont été déposées, puis au monument aux Morts des deux guerres à la nouvelle église avec minute de silence pour arriver au village martyr traversé par une foule impressionnante.

Dépôt de gerbes et minute de silence devant l’autel de l’ancienne église, incendiée ce 10 juin 1944. Le temps a fait son œuvre, les murs se fissurent et l’Etat s’apprête à lancer des travaux de consolidation de l’église. Une première phase de diagnostic a permis de cibler précisément ses faiblesses et de déterminer les travaux à entreprendre. Le montant total des travaux qui seront lancés dans quelques mois et doivent se terminer en 2021, est estimé à 400 000 euros.

C’est ensuite au champ de foire que le cortège a fait une pause. Lieu où Robert Hébras a demandé une minute de silence, très ému, «parce que c’était à l’heure où je vous parle...» Robert Hébras qui, du haut de ses 94 ans a lancé «la mémoire après moi restera. A l’année prochaine, peut-être.»

La cérémonie a pris fin devant le Tombeau des Martyrs où plus de 50 gerbes ont été déposées.

Sonnerie aux Morts, minute de silence, hymne national, bénédiction par l’évêque ont clos ce 75e anniversaire, empreint, comme à chaque fois, d’une émotion palpable qui traverse toujours ce village martyr.

 

Air Jordan VII 7 Shoes