Fil info
17:12Bergerac : Fabien Ruet candidat socialiste... dans les paroles, pas dans les actes -> https://t.co/DiAr4aPHx0
16:42 Si se mettait à dire qu’il n’était plus 1 opposant à ...… https://t.co/y8WvQCo8L0
16:24Périgueux : Attention aux collectifs citoyens qui servent à avancer masqués -> https://t.co/mVvilKoKhB
15:31RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
15:23Périgueux : Porter la parole des morts -> https://t.co/Uu7P5h5Bph
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...
20:56 Décidément, entre départs de feu et incendies… C dans : https://t.co/3CUnCABuli https://t.co/9F2oTrL7Ui
20:51La Roche-Chalais : Les 300 m2 sont carbonisés… mais pourquoi ? -> https://t.co/28Xo4JP9HB
20:43Naves : Une rentrée tous azimuts à cheval et sans plastiques ! -> https://t.co/eJ3RJpWX2j
20:32 Avec 2 amis, 1 jeune de en ressuscite les "montres 24 h", qui perm… https://t.co/U2wk0eLS2J
19:24Vézac : Pour le respect des décisions de justice -> https://t.co/lsGusagRaP
19:22Périgueux : La gendarmerie sort de ses murs -> https://t.co/mAPf3VJYBN
19:19Périgueux : La Résistance vue par la jeunesse -> https://t.co/TToaYljkup
19:10Périgueux : Les pompiers de l’extrême sont de simples citoyens -> https://t.co/U6jBWZrcnZ
19:08Périgueux : Financer les retraites par l’égalité salariale -> https://t.co/NLQFbjLKvT
19:05Périgueux : La représentativité en question -> https://t.co/xgTh25PuPc
18:52# # - -Vienne : Bisbilles entre le Département et Limoges Métropole, Des problèmes de financement à la clé p… https://t.co/Fxb3E7qxED
18:52Argenton-sur-Creuse : Le dernier « Stop train » estival a encore mobilisé -> https://t.co/00rb0XyscZ
18:48Gournay : Des déchets que l’on ne peut ignorer et qui doivent diminuer -> https://t.co/vAC7n5YyvC
18:46Châteauroux : Une école de guitare a ouvert -> https://t.co/v59BejC83A
18:44Valençay : Énergies renouvelables : des exemples concrets présentés à E. Wargon -> https://t.co/9nhO3ozr5W
18:20# # - -Vienne : Salaires, retraite, service publics, logement...Mardi, c’est la rue qui va parler : -> https://t.co/ya2DvOZchk
18:14# # - -Vienne : L’aide à domicile, enjeu de société -> https://t.co/IpiecRne7d
18:10# # - -Vienne : Après les discours, la région doit agir -> https://t.co/bhp5AZoFFt
18:09Bergerac : Municipales : PS et EELV franchissent la marche libérale -> https://t.co/BhPA18pN3U
18:02# # - -Vienne : Théâtre de la Passerelle, une saison pour «s’aimer à tort et à travers» -> https://t.co/RNmc0QDgAS

Finances au menu de la plénière du conseil régional avec le compte administratif

Nouvelle-Aquitaine

La plénière du conseil régional a débuté hier et se poursuivra aujourd’hui avec une petite cinquantaine de dossiers à l’ordre du jour.

Cette première journée de lundi a été notamment consacrée aux finances avec le compte administratif 2018 qui révèle que les dépenses de la Région se sont élevées à 2,7 milliards d’euros, soit une quasi-stabilité globale par rapport à l’an passé. La progression des dépenses de fonctionnement (+2%) est imputable principalement à la gestion en année pleine des compétences transports transférées par les Départements. Aussi, corrigées des évolutions de compétences et des événements exceptionnels, les dépenses de fonctionnement contractualisées avec l’Etat baissent de - 1,1%, la Région respectant ainsi la norme maximale de +1,2% imposée par l’Etat.

L’année 2018, troisième année d’existence de la Nouvelle-Aquitaine, a été une nouvelle étape dans la construction et le déploiement de cette nouvelle région. Marquée sous le signe des territoires, lors du budget primitif, près de 50% des contrats de territoire ont été validés par l’assemblée régionale, portant ainsi l’innovation et le développement dans de nombreux territoires, auxquels les budgets à venir apporteront une concrétisation financière.

En 2018, les dépenses de la Région se sont donc élevées à 2,7 milliards d’euros avec des dépenses de fonctionnement de 1,9 milliard d’euros et des dépenses d’investissement de 0,8 milliard d’euros, soit peu ou prou le niveau atteint en 2017.

L’évolution des dépenses de fonctionnement s’établit à +2%. Elle est notammenée liée au passage en année pleine de la nouvelle compétence de transport routier de voyageurs, au transfert à la Région d’une charge nouvelle pour la gestion des Trains d’Equilibre du Territoire (TET) et à des événements exceptionnels.

La majorité s’est félicitée d’une épargne brute renforcée : «La maîtrise des dépenses de fonctionnement, conjuguée au dynamisme des recettes, permet de renforcer l’épargne brute de la Région, laquelle progresse de +2,7% en 2018 pour s’établir à 465,5 millions d’euros. Le taux d’épargne brute est de 19,4% confirmant son amélioration tendancielle depuis 2016.»

Les dépenses d’investissement quant à elles se sont contractées en 2018 pour s’établir à 660 millions d’euros (-11%), en raison principalement d’une phase de transition entre un ancien cycle d’investissement (rames TER, LGV) et un

nouveau cycle en démarrage (lycées, THD, voies ferroviaires, …) et d’une détérioration de moins 5 points du taux de réalisation budgétaire (84,9%), principalement sur les opérations ferroviaires CPER (contrat de plan Etat-Région) et la conduite des travaux dans les établissements de formation (lycées et CFA).

C’est aussi un recours à l’emprunt limité : le maintien de l’épargne nette et cette légère contraction de l’investissement ont pour conséquence une réduction de 42% du besoin de financement qui s’établit à 140 millions d’euros. La Région est donc dans une phase de stabilisation de son encours de dette, la capacité de désendettement restant stable à 4 ans et demi.

 

Nike Air Max 90