Fil info
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Compteurs Linky, Enedis sonne la charge contre les élus

Saint-Capraise

Le principe de précaution et la défense de l’emploi ont motivé que le conseil municipal vote à l’unanimité une délibération déclarant la commune hors Linky ». Alors que ce vote comme un seul homme a eu lieu le 2 décembre 2015, le retour de manivelle n’est advenu que très récemment : c’est en effet toute fin juillet... 2019 que le maire communiste de la commune Laurent Perea a reçu un appel téléphonique du directeur territorial d’Enedis Eric Van der Vliet.

« Celui-ci m’informait qu’Enedis assignait Saint-Capraise devant le tribunal administratif de Bordeaux ». Chacun sa stratégie quand une lutte s’engage : celle d’Enedis a consisté à sortir du bois in extremis, en y mettant les formes toutefois : rien n’obligeait le patron du distributeur en Dordogne de prévenir qu’il sonnait la charge... Toutefois, la délibération initiale n’était pas le coeur de son sujet. Il n’avait en effet pas échappé à Enedis que les élus de Saint-Capraise-de-Lalinde, toujours comme un seul homme, avaient voté une nouvelle délibération pour conforter leur opposition au remplacement des compteurs actuels par des compteurs intelligents. Toujours au nom de l’incertitude qui pèse sur les effets potentiellement nocifs de ceux-ci et du nouveau mode de contrôle des consommations des abonnés puisque la télérelève se passe d’agent. Tout laisse accroire que chacune des parties avait bien en tête les dates marquantes du calendrier : le déploiement des compteurs communicants sur la commune est programmé en septembre. Avec cette assignation d’Enedis, au moins était-on sûr que le déploiement de la discorde, lui, commençait sur le champ.

A qui sont

les compteurs ?

« Notre rôle de distributeur est de faire ce qu’on nous demande, et ce changement des compteurs est indispensable, notamment en matière de transition énergétique ». Chez Enedis, le responsable de la cellule communication Xavier Salon faisait savoir à la fois que le sens de l’assignation d’Enedis était un simple recours à la justice pour une question qui ne regardait somme toute pas le distributeur... et que son objectif était de

« garantir la sérénité du déploiement à la rentrée ». Alors, quand le préfet de la Dordogne s’est invité dans le bras de fer Enedis-Saint-Capraise à la veille du 15 août, Laurent Perea a eu le sentiment prégnant que « l’Etat volait au secours d’Enedis ». Et en urgence s’il vous plaît. La nouvelle assignation reçue était bien cette fois une procédure en référé. La délibération du 28 juin 2019, qui porte « refus de déclassement des compteurs d’électricité existants et leur élimination » reste contestable jusqu’au 28 août... La brèche dans la défense de Saint-Capraise a-t-elle été trouvée ? A l’audience en référé d’hier, le maire Perea a sursauté en voyant qu’en appui du mémoire de l’Etat... Enedis apportait le sien. « J’ai demandé à ce qu’on ne mélange pas les deux procédures». Avant de poser la question de la propriété des compteurs actuels, sachant que Saint-Capraise a délégué leur gestion au syndicat d’électricité de la Dordogne. Pour que... la préfecture fournisse la réponse, il a souhaité qu’une « procédure de médiation » soit engagée. Le TA doit se prononcer cette semaine, sans plus de précision.

 

Photo: A Saint-Capraise, il y a des habitants qui informent (DR)