Fil info
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV
10:20VIN de PAILLE : attaqués par le Jura, les Vins de Corrèze conservent leur A.O.C. “Vin de paille”… https://t.co/aOKncVxOlk

L’ancienne usine Auga deviendra un complexe sportif en avril 2020

Les « Quatre Éléments », un complexe sportif actuellement en travaux, ouvrira ses portes en avril prochain. Installé sur le site de l’ancienne usine Auga, il regroupera des espaces dédiés au sport, au bien-être et à la restauration.
Les « Quatre Éléments » est avant tout un projet familial porté par Emmanuel, Christine et leur deux filles, Anaëlle et Julie Denormandie.
En présence de Gil Avérous et à l’occasion de la pose de la première pierre, vendredi, la famille faisait un point sur l’avancée des travaux de leur projet de complexe sportif.
L’investissement est d’ampleur, à hauteur de quatre millions d’euros, pour rénover le site de 7 000 m². « Les démolitions ont commencé en mai. Nous avons eu des surprises avec, notamment, la découverte d’amiante. Depuis six mois, les plans sont modifiés toutes les semaines. Nous entamons maintenant la phase de construction et avons donc plus de visibilité sur la durée des travaux restants » explique Emmanuel Denormandie. Idéalement, l’ouverture est programmée pour la mi-avril 2020. Le complexe permettra de jouer au football à cinq avec deux terrains. Il y aura également un terrain de basket à trois contre trois avec des équipements connectés de dernière génération. Les sports de raquettes auront également leurs espaces avec des terrains de padel, de badminton, de squash et de tennis.
Coté bien-être, un spa sera mis en place avec une cave de glace, un hammam, un jacuzzi, un sauna halothérapie, une douche sensorielle. Un espace coiffure et esthétique est également prévu.
Pour compléter l’ensemble, un bar-restaurant sera créé avec, notamment, des retransmissions d’événements sportifs.
« Nous ne pouvions pas juste faire une activité. À Châteauroux, le projet ne serait pas rentable. Nous allons essayer de proposer du qualitatif avec des prix accessibles pour la ville », précise-t-il.
Dix emplois seront créés au lancement de l’activité. Emmanuel supervisera la partie cuisine et, avec Anaëlle, l’espace sport. Julie sera en charge du bien-être et Christine de l’administratif. « La répartition s’est faite en fonction de nos compétences et expériences. Nous ne partons pas à l’aveugle. L’idée, nous l’avions depuis plusieurs années, nous voulions faire quelque chose avec les enfants », conclut-il.
S.F