Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur »

L'association “Pour Kungur”, de Gargilesse, a de nombreux projets pour les mois à venir. A commencer par le rendez-vous qu’elle donne samedi  26 octobre, de 15 h à 21 h, à la ferme du château de Gargilesse.
L'association et le GargilesseBand invitent à nouveau le public à un après-midi intergénérationnel « jeux/goûter/apéro ». Chacun peut apporter ses jeux de société, d’autres seront à découvrir. À 18 h, projection du film du GargilesseBand en Russie (film qui résume le séjour de l'association et son festival « Amitié – Les enfants du Monde » de juillet dernier dans la région de Perm). Vente de boissons, crêpes, gâteaux au profit de « Pour Kungur ».
Les vacances de Toussaint vont être une belle nouvelle occasion de réunir une partie des ados du GargilesseBand... Un mini-spectacle sera créé, avec douze d’entre eux, qui fera la première partie de la compagnie francophone de Perm, les “Vis-à-Vis”. Chaque année, cette compagnie vient jouer un spectacle pour le Noël des enfants adoptés en Russie. Cet événement, organisé par l’APAER (Association des parents adoptant en Russie), aura lieu les 18 et 19 janvier au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris.
L’association « Pour Kungur » a pour origine un collectif de familles ayant adopté leur(s) enfant(s), ou en cours d’adoption à la Maison d'enfants de Kungur (Russie). Depuis 2007, un véritable lien s’est créé entre les familles  adoptives et le personnel de l’orphelinat de Kungur, composé de femmes exceptionnelles, qui, avec très peu de moyens, aident les enfants qu'elles ont en charge à se reconstruire et à grandir.
En 2009, le collectif de familles « From Kungur » a été créé. Ces échanges entre familles, et avec la Maison d’enfants sont d’une grande aide psychologique pour les familles, et les enfants adoptés. Les familles du collectif vivent en France, Espagne, Italie, Suisse, Royaume Uni, Irlande, USA, Argentine, Canada.
Une dizaine
d’orphelinats

La maison d’enfants de Kungur, accueillant une soixantaine d’enfants de 0 à 9 ans, vit essentiellement de dons. C’est la société des chemins de fer qui a fait don du bâtiment. Même si les femmes qui travaillent dans cette maison sont toutes dévouées, elles manquent cruellement de moyens. Les infrastructures sont précaires, et le système éducatif et pédagogique est très limité, car le matériel manque. Ainsi, en 2012, l’association « Pour Kungur » a été créée par Hélène Texier à Gargilesse pour pouvoir aider l’orphelinat matériellement. En 2015, ses projets sont étendus à une dizaine d’orphelinats de la région de Perm (4 maisons à Perm, mais aussi à Kudimkar, Krasnokamsk, Kurashim, Chaikovski, Solikamsk et bien sûr, Kungur).
300 familles
ayant adopté À Perm

L’association regroupe actuellement près de 300 familles ayant adopté leur enfant dans la région de Perm. Une aide matérielle est apportée, mais aussi des nouvelles des enfants dont ils ont pris soin et des échanges ont également lieu sur la culture des différents pays. Ces échanges, axés sur l’ouverture et la découverte, sont rentrés dans le programme pédagogique des orphelinats. Ils se sont d’ailleurs étendus car de nombreux liens ont été tissés avec des structures locales (culturelles, artistiques, sociales) et ont créé des connexions et des partenariats dans la région. Pour les 18 et 19 janvier, « Pour Kungur » va inviter des directrices et éducatrices de maisons d’enfants de la région de Perm (cinq personnes) . À plus d’un titre, les retrouvailles entre les enfants, et ces dames qui se sont occupées d’eux, sont intéressantes. Pour elles, revoir les enfants est toujours une émotion énorme. Elles prennent la mesure de leur travail et sont rassurées de voir que les enfants vont bien, mais aussi découvrent les problèmes et les joies de la post-adoption... Les enfants, quant à eux, mettent un visage sur leur passé, réalisent qu’ils ont été aimés en Russie, et constatent qu’ils peuvent être « confrontés » à leur passé sans pour autant que leur nouvelle vie ne soit remise en question... Si vous voulez aider l’association à faire venir ces dames, en participant matériellement aux frais avec un don ou en proposant un logement se rendre à l’adresse suivante : https://sites.google.com/site/associationpourkungur/home/pour-faire-une-...). Des logements pour les comédiens de la compagnie francophone de Perm (ils sont 14) sont également recherchés du 15 au 23 janvier. L’association n’est pas subventionnée et finance ses projets uniquement avec les événements et les dons. Outre le projet « Une carte de Noël-un sourire » (échanges franco-russes de cartes de vœux), l’association organise ses marchés de Noël les 14 et 15 décembre à Gargilesse et le 21 décembre à l’Espace Oxygène à Paris.
Contact : https://sites.google.com/site/associationpourkungur/home/