La rivière La Montane touchée par une pollution

Faits divers

C’est un riverain de Pont du Péage à Gimel-les-Cascades qui a signalé les faits ce mardi après-midi. La Montane a été souillée par une pollution.
«Ce n’est pas la première fois que cela arrive», déplore le maire de Gimel, Alain Sentier, dépité. Des blocs de mousse dégageant une odeur nauséabonde ont été remarqués sur le cours d’eau dans le secteur du Pont des Cascades jusque sur les berges. «Ce sont les remous qui font mousser un produit», commente le maire. Vers 14 heures, un riverain habitant Pont de Péage, a signalé la présence de mousses et a averti l’édile. «J’ai déclaré les faits à la gendarmerie, à l’ONEMA par le biais de la police de l’eau. Un représentant du CPIE de la Corrèze s’est rendu sur place également pour prendre des photos et faire un constat ainsi qu’un membre de la Fédération des Pêcheurs». D’où vient cette pollution ? D’entreprises situées en amont ? Rien pour le moment ne permet de l’affirmer. En 2012, La Montane avait été souillée à la suite d’une déversion par Eyrein Industries. La société a d’ailleurs été condamnée à une amende.
La commune de Gimel a investi 100.000 euros dans l’aménagement d’une station d’épuration et fait des efforts pour obtenir un assainissement efficace et respecter l’environnement autour des Gorges de La Montane, classées Natura 2000. «Il est inadmissible que certains se débarrassent de leurs déchets sans aucun scrupule», lâche le riverain qui a lancé l’alerte.

Karène Bellina