Fil info
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1
14:03Si le maire de persiste avec pour SON projet ce dernier risque d’ê… https://t.co/sutXSicJhC
10:33RT : Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
10:12Périgueux : Les Trios de Beethoven pour ouvrir la saison Sinfonia -> https://t.co/Le9FUNFHN9
09:49Bel avenir pour le projet Montaigne 😰 https://t.co/U7y9KWCdPu
09:20# # - -Vienne : Olivier Gouéry présente ses «Paysages intérieurs» à la Galerie Obia -> https://t.co/8IM67ZoIXs
09:17# # - -Vienne : Une incroyable collection d’émaux de Limoges aux enchères à Nîmes -> https://t.co/ti1z7sLQYA
09:14# # - -sur-Vienne : Bruno Genest brigue un nouveau mandat -> https://t.co/sTJa2T01Au
09:12France : A Léon-Blum, «on cherche plus à transmettre des valeurs que des connaissances» -> https://t.co/dZlpbUZfLG
09:10Région : Le festival Les Zébrures a posé les bases d’un nouveau projet -> https://t.co/WIaJasnWHL
09:07Région : Journée Mondiale du Refus de la Misère, une braderie gratuite pour 200 familles en situation de précarité… https://t.co/jhJuAG4rgw
09:04Région : "Au bord du r^ve", de nouvelles peintures pour la façade du Secours Populaire de Limoges -> https://t.co/h7Y6IHhA3t

25 ans de lumières sur son Histoire

Spectacle

Les 26, 27, 28 juillet et 2, 3, 4 août l’association Son et Lumière de Gimel célébrera le 25e anniversaire de son spectacle dans les ruines du château de la Roche Haute. Pour cette édition particulière deux nouvelles scènes historiques font leur apparition.

Cela fait désormais 25 ans que l’association retrace les époques marquantes de son village de Gimel à grand renfort de costumes de lumières et de son.
Le spectacle son et lumière de Gimel est devenue au fil des années une institution. Chaque été, près d’une centaine de comédiens amateurs interprètent en costumes, 6 soirs durant, l’histoire de leur village en plusieurs tableaux.
Mais à ses origines rien ne prédestinait cet incontournable des étés corréziens à une telle longévité. Le point de départ de cette aventure qui aujourd’hui
célèbre son quart de siècle est apparu dans le cadre du jumelage avec Gimel en Suisse, situé dans le canton de Vaud. «En 1993, au mois de juin une délégation s’était rendue en Suisse pour la signature du pacte d’amitié. Nos amis Suisses avaient organisé un programme de festivités riche à grands renforts de spectacles, de fanfares. Deux mois plus tard, on s’était donc un peu creusé la tête pour les recevoir» se souvient Alain Sentier, maire de la
commune qui fait partie des rares personnes à toujours monter sur scène.

Une première avec trois projecteurs

«Il avait fallu monter une bande son avec les quatre tableaux vite fait sur le gaz. Ce spectacle n’était qu’une ébauche de ce qu’il peut être aujourd’hui. La technique se résumait à trois projecteurs pour éclairer la scène et la montée du château» se rappelle le maire.
Toujours est-il que deux représentations avaient été données cette année là. L’une réservée à la délégation suisse et la suivante pour les habitants. «L’accueil a été tel que nous avons décidé de reconduire le spectacle l’année suivante. Tout est parti de là. Mais surtout ce spectacle monté rapidement avec environ 80 figurants avait aussi créé une grosse émulation au sein de la commune» explique-t-il. Si depuis ses origines la structure du spectacle n’a pas changé mis à part l’ajout d’une introduction et d’une conclusion, son contenu a fait l’objet d’évolutions fréquentes.
Du spectacle originel «Gimel au fil du temps» suivra «Les couleurs du temps» en 2003 présenté en Suisse pour les 10 ans du pacte d’amitié. Viendra ensuite, en 2010, un troisième spectacle intitulé «splendeurs d’une nuit d’été». En 2015, le spectacle désormais intitulé «Si Gimel m’était conté» est remodelé, avec le remplacement de deux scènes par deux nouvelles évocations historiques. Même chose cet été. Pour célébrer le 25e anniversaire ce sont deux nouvelles scènes qui font leur apparition.
Aussi, le premier tableau consacré au moyen âge évoquera le vicomte  de Turenne qui tomba éperdument amoureux de Blanche de Gimel. Le deuxième tableau évoquera le traité datant des guerres de religions qui fut signé dans l’église de Gimel entre les consuls de la ville de Tulle et les protestants du Vicomte de Turenne, mettant fin à l’occupation et au saccage de la ville de Tulle et s’achève par le siège du château par les troupes royales et les milices de la ville de Tulle, pour soumettre le baron François de Gimel, un des chefs de la Ligue en Bas-Limousin qui refusait de reconnaître le roi Henri IV.
Place ensuite au cadre révolutionnaire et la lutte des gimelois trop attachés à la pratique religieuse pour accepter le pouvoir révolutionnaire.
Enfin, le spectacle se clôturera par une autre nouvelle scène qui évoque les rapports difficiles entre la municipalité et le monde religieux après le développement des croyances et des dévotions. Un ultime tableau qui évoquera aussi la vie mondaine des châtelains de St-Priest-de-Gimel qui intervenaient notamment dans ces domaines.
Le tableau mentionnera également le passage du fils maréchal Ney venu enquêter en Corrèze sur les derniers jours de la fuite de son père et qui ne trouva rien sinon une romance...
A Gimel, l’heure est donc à la générale ce soir. Une générale en tenue d’apparat et pour laquelle même le feu d’artifice sera de mise afin de régler tous les derniers détails avant la première prévue jeudi.

Mathieu Andreau


Si Gimel m’était conté...
Les 26, 27, 28 juillet et 2, 3, 4 août dans l’enceint des ruines du château de Gimel-les-Cascades. Renseignements et réservations au 06 51 66 84 85.
Tarifs : Adultes 10 euros ; étudiants 7 euros ; enfants (de 5 à 14 ans) 5 euros ; groupe : pour 9 places achetées la 10 euros est offerte.

Nike Mercurial Superfly