Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Apprendre aux agriculteurs à utiliser... la nature

Agriculture

Demain au Domaine des Chaulnes à Grignols la chambre d’agriculture, avec son service Productions végétales et son observatoire de la biodiversité, propose une journée dédiée à la « biodiversité fonctionnelle ».

Demain se déroulera la matinée de la biodiversité fonctionnelle avec une conférence animée par Jean-Pierre Sarthou, maître de conférences en agroécologie-entomologie, chercheur à l’Inra et agriculteur, suivie par trois ateliers pratiques, l’un sur la pollinisation, le second sur les auxiliaires de culture, le dernier sur la vie du sol.
Menée par Florent Wieczonek, chef du département productions végétales au sein de la chambre et Annabel Fourcade, animatrice à l’observatoire agricole de la biodiversité, cette manifestation cible la biodiversité fonctionnelle, « celle qui a un impact positif sur le développement d’une agriculture durable et sur les plans économiques, environnementaux et sociaux » précise Florent Wieczonek. Trois grandes fonctions sont particulièrement étudiées, la capacité à refertiliser les sol, la pollinisation et la gestion des bio-agresseurs.
« Nous comptons des agriculteurs cherchant à modifier leurs pratiques pour une meilleure autonomie alimentaire, une baisse des intrants, et une production qui leur permette de vivre de leur travail » reprend le jeune homme qui accompagne depuis plusieurs années ces professionnels.
La biodiversité fonctionnelle consiste à utiliser les ressources de la nature pour servir la culture. Ce savoir ancestral, utilisé par tous les paysans depuis l’émergence de l’agriculture a été victime au siècle dernier de l’arrivée du productivisme et de son corollaire, l’utilisation massive d’intrants et de produits phytosanitaires, le tout fortement encouragé par la Fnsea. Malheureusement ces nouvelles techniques montrent aujourd’hui leur nocivité et un retour à des pratiques respectueuses de la nature deviennent impératives. Longtemps après les promoteurs de l’agriculture bio, les élus consulaires reviennent timidement vers ce qu’ils considéraient comme dépassé. Cette matinée sera donc l’occasion de rappeler le rôle des abeilles et des papillons dans la pollinisation, l’apport des insectes dits auxiliaires dans la lutte contre ceux qui ravagent les cultures, et de revenir sur la fertilité des sols. La matinée est ouverte au monde agricole au sens large.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.