Fil info
01:11 DESDE SALUDOS A Y A TODOS LOS COMPAÑEROS LUCHADORES DE… https://t.co/FZrMHxRNmM
23:17Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes | L'Echo https://t.co/txBydPUZxh via
23:11Basket : Les dés sont jetés -> https://t.co/S9nwin3FrL
23:09Football : Et Mboné surgit… -> https://t.co/dHlUp7oKmN
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1

Dixième festival HisTouArt et La guerre des dames de France

Théâtre

Vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 août, l’association Mémoire du Comté de Grignols, dans le cadre de la dixième édition de son festival HisTouArt, présentait son nouveau spectacle historique La guerre des Dames de France, co-écrit par Yvonne Bonnamy et Antoine Grassian-Clervaux.
Nous sommes au début de la Renaissance, à l’hôtel des Tournelles aujourd’hui disparu. Le couple royal Charles VIII, Anne de Bretagne a eu quatre enfants dont trois fils tous morts en bas âge. À la mort de Charles, le royaume revient à un Valois : Louis d’Orléans qui prend le titre de Louis le XIIe. Louis et Anne n’ont pas d’héritier mâle. Cela fait le bonheur de Louise de Savoie qui cherche à mettre son fils, le dernier des
Valois, sur le trône. Mais à la mort d’Anne, Louis se remarie avec Mary Tudor, sœur du roi d’Angleterre Henry VIII, qui par sa jeunesse et sa beauté met en émoi toute la cour du roi de France, dont le Dauphin François. Craignant le pire, Louise s’allie à Jean de Grignaux Talleyrand-Périgord. Pendant plusieurs années se livre La guerre des dames de France, d’abord Anne contre Louise, puis Louise contre Mary et enfin Mary contre Claude de France, la femme de François 1er.
C’est donc ce spectacle, en costume d’époque, dans une mise en scène de Jean-Paul Rolin, assisté de Stanislas Grassian qui fut présenté à Douzillac, dans le cadre enchanteur du château de Mauriac. Peut-être que les Grignolais ont pu regretter que ce spectacle ne fut pas présenté à la maison du Patrimoine des Tayllerand-Périord. Mais quelques menues tracasseries administratives ont empêché la présentation de ce spectacle à Grignols. Heureusement, grâce au propriétaire de Mauriac, les représentations prévues ont pu avoir lieu. D’ailleurs, le public ne s’y est pas trompé puisqu’il est venu très nombreux applaudir les dix-sept acteurs, la mise en scène très enlevée, les superbes costumes et
décors de l’atelier de l’association, les lumières de Yann Jacquelain et bien sûr le magnifique feu d’artifice qui clôturait les représentations.
Une séance de rattrapage aura lieu, le 21 octobre au centre culturel à la Fabrique à Saint-Astier.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.