Fil info
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck

150 personnes pour soutenir l’existence de la mare aux grenouilles

Près de 150 personnes sont venues samedi après-midi à Grignols pour soutenir un couple propriétaire d’une mare qui abrite des espèces protégées mais que la justice a condamné à combler.
Kafka aurait voulu écrire cette histoire qu’il ne l’aurait pas écrite autrement. Ou si peu. C’est en effet une situation kafkaïenne à laquelle est confrontée Michel et Annie Pécheras, propriétaires à Grignols de l’ancienne maison des grands-parents de madame et d’une mare sujet de discorde avec leurs voisins depuis plusieurs années. Selon le couple, la propriété faisait l’objet de convoitises de la part de plusieurs membres de ce hameau où le visiteur est accueilli par le chant des grenouilles. L’ayant acquise légalement, ils se sont alors attirés les foudres de leurs voisins qui leur reprochent notamment l’existence de cette mare... qui pour leur malheur ou bonheur, héberge cinq espèces protégées dont la grenouille rieuse qui a la particularité de ne pas être discrète en cette période de l’année.
Après un premier procès, intenté par leurs voisins pour nuisances, gagné à Périgueux, les époux Pécheras ont perdu successivement en appel puis en cassation. La justice, qui a bloqué tous leurs comptes à l’exception de 500 euros par mois, les a condamné à reboucher la mare et à une astreinte de 300 euros par jour. Le hic, c’est que s’ils rebouchent cette mare, ils se retrouvent sous le coup de poursuites pour destruction d’espèces protégées et la note serait d’autant plus salée : jusqu’à deux ans de prison et 150 000 euros d’amende. Alors, que faire ? Samedi, près de 150 personnes ont répondu à l’appel de la Convention Vie et nature de Gérard Charollois, pour venir soutenir les époux Pécheras et défendre l’existence de cette mare aux grenouilles. Un rassemblement pour le moins hétéroclite, puisqu’on y trouvait de simples citoyens, des militants écologistes de différentes associations comme celle contre le ball-trap de Servanches et même une poignée de membres du groupe Colère 24. Tous étaient venus pour dire leur soutien et défendre la cause de l’existence de la biodiversité, y compris dans cette mare louée depuis à la Sepanso. Face aux attaques dont ils sont la cible, les époux Pécheras ont donc le soutien de cette association de défense de l’environnement et même un avocat à leur cause en la personnne du fondateur de la Convention Vie et nature, l’ancien magistrat Gérard Charollois. Celui-ci a expliqué que la risposte allait pren-dre trois formes. Celle de la pression populaire, celle administrative de la conciliation (une réunion est prévue cette semaine en préfecture) et celle de la justice. La Sepanso, via son avocat, va en effet saisir la cour d’appel de Bordeaux pour lui demander de modifier sa décision sur certains points, notamment le comblement de la mare. « On peut réduire les troubles de voisinage autrement qu’en comblant la mare. On peut par exemple planter des haies », glisse Gérard Charollois qui dit vouloir tout tenter « pour défendre la vie. Cette mare ne doit pas être victime de cette haine ordinaire, de ce conflit de voisinage ». De quoi réjouir les époux Pécheras qui ont également interpellé le ministre Nicolas Hulot et qui lui ont lancé un ultimatum fixé au 10 mai pour qu’il réponde.
Un nouvel appel à rassemblement a été lancé pour le 24 mai à Grignols autour de la mare.