Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Un millier de spectateurs replongent au Moyen Age

Parc animalier

Des combattants ont sorti leurs armures, leurs armes, des drapeaux descendaient de l’enceinte, au centre des tentes ont pris possession des lieux... ce samedi, le parc animalier des Monts de Guéret a fait un bon en arrière en proposant sa 9e journée médiévale, «un rendez-vous entré dans le calendrier des gens», note Abel Guittard, directeur de la structure.
Et les curieux ont bien fait le déplacement. On se presse un peu partout, en hauteur, en bas pour  apercevoir les loups. «Je le vois», s’écrie un petit garçon à son grand-père. Puis il disparaît. Ce sont bien les stars de la journée même si les échassiers ou les combattants ont la cote. Les spectateurs ont plongé dans un autre-temps, au Moyen-âge. Les échassiers de Zoolians attirent petits et grands. Les Faydits d’oc, eux, font des démonstrations de combat ou discutent avec les curieux. «Il y a plusieurs formes de casques», explique un passionné du monde médiéval. Mais il l’assure, aucune de ces protections, que ce soit les casques ou les armures, n’ont empêché quelqu’un de mourir mais «lorsqu’on porte l’armure, il y a l’espoir de revenir». Il prend à partie les badauds devant lui et leur prouve en leur disant que s’ils étaient «à poil», ils seraient plus endurants, ils verraient mieux mais ils ne seraient pas prêts à combattre. Avec une armure, «vous allez me dire «on y va», note-t-il. C’est un espoir, ce n’est que sa véritable fonction».
L’armure sera présente jusqu’en 1914 ensuite l’espoir sera dans le char d’assaut, «la continuité de la légion romaine. L’homme a besoin de faire croire qu’il est invulnérable», poursuit le passionné.
Tout autour, les producteurs et artisans proposent leurs produits : safran, bijoux, ferronnerie d’art mais aussi armures ou boucliers en bois pour que les petits fassent comme les grands. Anatole en fait la démonstration avec le bouffon.
La journée a été ponctuée  également par la visite aux nouveaux arrivants du parc, les chevreuils, les cerfs, les sangliers et les renards.
Et c’est ce tout, l’événement en lui-même, cette découverte et le temps mitigé mais pas pluvieux qui a certainement fait le succès de cette journée médiévale. A 16h, 750 personnes avaient franchi les portes des lieux, ils étaient au final plus d’un millier, 1.008, venus de partout, de Creuse mais aussi de la région parisienne, de la côte Atlantique, de Lyon....
La prochaine animation du Parc aux loups aura lieu le 28 juin avec une découverte des nouveaux aménagements et des nouveaux animaux et lancera définitivement une saison, déjà bien commencée.

Nike HyperRev 2017