Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Les Nuits d'été reviennent pour encore plus de plaisir

Festivités

Les Nuits d’été avaient été créées pour fêter l’arrivée du Tour de France à Guéret le 13 juillet 2004. Une arrivée historique car c’était une première sur le territoire creusois. Depuis le festival s’est inscrit dans les habitudes des Guérétois et Guérétoises et plus largement des Creusois et Creusoises.
Cette 13e édition débutera le 8 juillet pour se terminer le 16 juillet. Quelques changements ont dû être réalisés en raison du festival El Clandestino proposé à Saint-Laurent les 15 et 16 juillet et notamment le concert de Manu Chao. Mais pas question pour la municipalité de Guéret de parler de concurrence. «Ce n’est pas en conflit, ce n’est pas le même public, confie Christian Dussot, adjoint au maire chargé de la culture. Le calendrier a été discuté ensemble. C’est du gagnant-gagnant».
Parmi les ajustements, la Garden Party de Radio Pays de Guéret (RPG) qui a lieu ce dimanche 9 juillet au lieu du 14 habituellement. Le 9 donc, il y aura cette «fameuse» Garden party. Toujours autour de Courtille, le public sera invité à se détendre avec un vide-greniers, un concours de pétanque en tongs, sans oublier la sieste... le tout en musique de chambre. L’association Les Michelines sera là pour imprimer des t-shirts, le soir deux groupes Ked’lagueule et Gus et Nector clôtureront la journée ou la nuit en beauté. A noter que la dimension environnementale sera importante avec des ateliers du CPIE des Pays Creusois et du CAUE mais aussi la présence de l’association Sème ta graine.
Cette 13e édition fera la part belle au cirque. Depuis quelques jours déjà, un étrange chapiteau a fait son apparition sur la plaine de jeux à Guéret. Le Collectif  du cabaret d’hiver proposera à trois reprises le 8 juillet à 20 heures, le 9 juillet à 16 heures et le 12 juillet à 19h son spectacle le Cabaret borgne*. Deux moments conviviaux sont aussi prévus avec les habitants du quartier les 7 et 14 juillet. Ce partenariat avec le Sirque de Nexon est la nouveauté 2017.
Petits d’homme sera bien évidemment de la partie avec sa journée jeux le lundi 10 juillet. La soirée sera animée par un bal folk.
Le 12, place au jazz avec Musique(s) en Marche sur la place Bonnyaud dès 21 heures. Si les autres années, les Nuits d’été laissaient la part belle à la scène en live avant la soirée du Gang, ce sera le contraire cette année avec la soirée Gang dès le 13 juillet. La star sera Gérard Basté et son gang. «Il vient avec un esprit ultra festif», annonce Thibault Blond de RPG. Cela promet. Le feu d’artifice illuminera la nuit guérétoise.  
La scène en live prendra le relais le 14 juillet à partir de 21 heures, toujours place Varillas. Un seul rendez-vous : Rachid Taha, pionnier du rock’n rai qui revient avec un 9e album Zoom. Il proposera une musique colorée chaude sur des textes révoltés.  
Et quoi de mieux pour clôturer cette édition que le festival Doub’Kiltir Kreuzéol,  le dimanche 16 juillet, sur l’aire de Courtille  dès 11 heures avec le Cercle des amitiés créoles. Ce sera de nouveau un des rendez-vous à ne pas manquer. «La ville de Guéret est heureuse d’accompagner les projets et de mener un travail avec le milieu associatif», note Thierry Bourguignon, premier adjoint. C’est tout le sens des Nuits d’été qui s’apprêtent donc à vivre une 13e édition riche en rencontres, en partage...   La première sous le label «festival d’été» par la région Nouvelle-Aquitaine. Un label qu’ont reçu 16 manifestations. «Nous sommes dans l’élite», conclut Christian Dussot. 
* Réservations indispensables au 05.55.00.98.36
Festival les Nuits d’été de Guéret du 8 au 16 juillet. Concerts gratuits. Infos au 05.55.52.96.35 ou www.ville-gueret.fr

Commentaires

Quand la brise
matinale se répand
dans le vide en
donnant la vigueur
des souffles du
soleil l'oiseau,
timidement, raconte
la surprise qui
exprime la douceur
pour la neige
solitaire: je discerne
le silence d'un
instant nostalgique,
j'attends le rayon
pour décrire la
beauté de la vigne
assoupie.

Francesco Sinibaldi

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.