Fil info
23:59 Retour au 19e siècle. ...
17:20Catherine Baly, secrétaire générale de l’Union départementale CGT de la Creuse était convoquée jeudi au... https://t.co/MurxSp1j1I

Le lycée Favard labellisé éco école

Ecologie

Pour la deuxième année, le lycée Favard engagé dans une démarche éco responsable et une politique de développement durable, se voit attribué le label éco école. Plus qu’un titre, le reflet d’une dynamique vertueuse. «C’est un joyeux projet, un peu comme un pot de confiture, on met un doigt dedans... et c’est entraînant, d’année en année, on peut agir toujours plus », résume Jody Berton, du CPIE des Pays Creusois, référent départemental.
Ce que propose le projet, ce n’est pas un catalogue d’idées, mais un accompagnement et une méthodologie pour les mettre en œuvre... L’objectif est d’intégrer les enjeux du développement durable dans établissement, qui vont se décliner sur les thèmes de la santé, de l’eau, de l’énergie, des déchets... Éco école intervient sur la façon de travailler.
« La première étape est de former un comité de suivi, réunir les personnes concernées directeur, gestionnaire, l’équipe cuisine, les élèves... », précise Jody Berton. « Bon, il manque quelques professeurs, mais on essaie de réunir toutes les parties prenantes du projet. » « La classe n’est pas l’essence même de l’établissement scolaire, rappelle le proviseur, Pascal Dejammet, c’est le site. »
Deuxième partie, le diagnostic, réalisé en grande partie l’année dernière : pesées et ateliers en vue de limiter le gaspillage alimentaire ainsi que dégager des pistes, des différentes tailles d’assiettes au comportement sur ligne de self...
Cette année a été davantage marquée par l’action à commencer par la sensibilisation des quelques 750 élèves et des adultes qui gravitent autour : campagne affichage, spot vidéos sur le self ou encore mise en place d’un gâchimètre. « Le pain est récupéré à la plonge et placé dans le gâchimètre au milieu du self, qui montre la quantité de pain jetée chaque semaine (1) », décrit Bénédicte Corbet, assistante d’éducation, cheville ouvrière du projet. « On ne peut pas le louper, tout le monde passe devant. L’impact visuel est fort. »
Et les résultats, significatifs. Après l’action de sensibilisation lancée sur avril/mai les quantités de pain gaspillé ont largement diminué et au-delà, ce sont, d’après les résultats de l’enquête lancée auprès des élèves les comportements qui ont changé.

(1) A noter que la nourriture gaspillée est régulièrement récupérée par un éleveur de chiens.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.