Fil info
19:50Indre : Le CRIA 36 poursuit sa lutte contre l’illettrisme -> https://t.co/zybvYNi1yL

L'esprit de RPG continue de grandir et de se développer

Garden Party

Quoi de mieux qu’un vide-greniers, un transat et un peu de musique sans oublier quelques victuailles pour se détendre. C’est ce qu’a proposé avant que la pluie ne gâche tout en milieu d’après-midi Radio Pays de Guéret (RPG) pour sa garden party, dimanche autour de l’étang de Courtille.
Et oui, nous n’étions que le 9 et non le 14, rappel à la tradition française de la Garden party du président en beaucoup plus conviviale mais le changement de date a dû être effectué en raison du festival El Clandestino. Julien Bigay, nouveau président de l’association espère bien que ce sera exceptionnel pour retrouver la date historique du 14 juillet dès l’an prochain. La Garden party concoctée avait tout de l’événement convivial, de partage des autres années mais le temps en a voulu autrement. Dommage ! Reste que sous le soleil présent en matinée, le public a pu mettre un visage  sur ceux qui parlent derrière leur micro. Bien sûr les trois salariés (deux personnes en CDI et un contrat d’avenir) mais aussi les 70 bénévoles «sans qui nous ne sommes rien», précise Julien Bigay qui a donc succédé à Jean-Louis Bordier. Il y a un an déjà, il avait décidé de passer la main. C’est désormais chose faite sans toutefois laisser RPG complètement derrière lui. Il en est le président d’honneur et sera le délégué de RPG pour le groupement des radios associatives du Limousin ainsi que pour la fédération qui est en train de se créer au niveau de la grande région.
L’idée de Julien est de travailler dans la continuité de ce qui a été fait avec comme principe pérenniser les emplois. Une tâche pas facile quand on sait  que les subventions des collectivités disparaissent. «Pour cela, il faut développer l’autofinancement», note-t-il. Cela passe par un développement des prestations comme les ateliers radios, les ateliers éducation aux medias, les actions vers les scolaires mais aussi les appels à projets des collectivités et d’autres structures qui auront besoin de reportages.
La radio située dans le top 50 des radios associatives de France au vu de son dossier envoyé au fonds d’expression radiophonique est désormais autonome pour réaliser toutes ces prestations. En plus de l'émetteur situé au Maupuy, elle a investi dans une parabole qui lui permet d’aller partout et dans une caméra numérique.
La radio associative devient grande.

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.