Fil info
19:50Indre : Le CRIA 36 poursuit sa lutte contre l’illettrisme -> https://t.co/zybvYNi1yL

Un métissage de cultures à l'étang de Courtille

Doub'Kiltir Kreuzéol

A l’étang de Courtille, en ce dimanche 16 juillet avec le soleil, l’eau, la musique et des couleurs un peu partout, on se serait cru à La Réunion... «En Creuse», coupe Jean-Pierre Moutoulatchimi, animateur de l’association Le Cercle des amitiés Créoles (CAC) qui a organisé à nouveau Doub’Kiltir Kreuzéol, manifestation qui a clôturé le festival des Nuits d’été version 2017.
L’objectif du CAC avec cet événement est, depuis sa création, de  mélanger les cultures de la Creuse et de La Réunion pour partager et se retrouver tous ensemble. Sur la scène, les musiciens sont en place. Sur le parquet, installé au pied, les membres de Couleur Réunion, groupe de danse réunionnais font danser et chanter le public. «On tourne, on tourne, on pile le raisin, les vagues, les vagues... Attention les abdos, on descend, on descend...» et avec le sourire. Ce que fait le public.
«la plus belle histoire du monde»
Tous se mélangent, chantent, dansent le maloya, danse traditionnelle réunionnaise héritée des esclaves. Ce sont ensuite les danses traditionnelles du Limousin qui ont pris le relais. «On est bien dans le métissage des cultures», note Jean-Pierre Moutoulatchimi. En dehors de la scène, les curieux regardent, admirent.
Certains jouent au volley-ball, d’autres se restaurent.. C’est possible à toute heure qui peut résister à un petit rougail saucisse ou à un ti punch... à consommer avec modération bien sûr.
A l’étang de Courtille en ce dimanche, on était tous Réunionnais, tous Creusois.  «Un moment de gaieté, de bonheur», confie Jean-Pierre Moutoulatchimi heureux devant tant de sourires. Une ferveur dans laquelle se sont plongés les 26 membres de Couleur Réunion arrivés de La Réunion et pour qui la Creuse est symbolique avec l’histoire des enfants réunionnais dits de la Creuse.  «Aujourd’hui, on ne pleure pas on plonge dans le bonheur. C’est une histoire de vie très belle, la plus belle du monde. On est dans le partage», conclut Jean-Pierre Moutoulatchimi, ému. 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.