Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Le vertige de la liste, le frisson de la découverte

Forum des loisirs et de la vie associative

UDAF, RPG, AEL, 1 ,2 ,3, Parents, Entre’Chocs, 23D, Ensemble et solidaires UNRPA, Oasis et cætera, et cætera, et cætera... Samedi matin s’élevait depuis l’espace André Lejeune une étrange litanie. À mi chemin entre l’accumulation homérique et l’inventaire à la Prévert, Pascal Karadji, le responsable du CAVL, énumère à l’ouverture du sixième forum des loisirs et de la vie associative chacune des options... 86 activités pour 80 associations, l’exercice est fastidieux mais aussi éloquent. Sur Guéret, on a pas de pétrole mais on a des assoc’.
Sport, culture, loisir, solidarité, il y a, sur la ville de Guéret, largement de quoi trouver chaussure à son pied. « Après la rentrée des classes, il y a la rentrée des activités. Le forum, c’est vraiment une vitrine, qui permet aux associations de renouveler leurs adhérents. C’est un moment essentiel», insiste Pascal Karadji.
Sur les stands, la confirmation est unanime. Le forum constitue une mise en valeur incontestable. Noémie, qui travaille pour l’association Oasis, y voit une occasion de travailler une image : « Beaucoup de gens pensent l’association réservée aux personnes du quartier. On veut montrer qu’on est ouvert à tous les publics et opposé à aucun projet. ».
Virginie, membre de l’association de danse classique et jazz, y voit, elle, une vitrine. « L’école est située sur le boulevard Guillaumin. C’est un boulevard passant, mais on ne nous voit pas forcément. Le forum nous apporte une certaine visibilité », confirme-t-elle. « Après le forum, c’est aussi un bon moment pour voir les autres asso et discuter projets.»
Ainsi, quand le CAVL et Aliso, organisateurs du forum, ne jouent pas les cordonniers, ils jouent les entremetteurs, favorisant le réseautage. « C’est un temps d’échanges important aussi pour les associations », poursuit le directeur du CAVL. « Certaines associations demandent à se regrouper, elles créent des projets communs », rapporte-t-il.
P’art SI P’art LA a monté un projet dans le cadre d’action quartier, les Fanfarons se sont rapprochés du  conservatoire ou encore RPG de l’association Oasis comme en témoignent les images d’un projet commun qui défilent sur l’écran posé sur le stand de cette dernière derrière lequel s’agite Noémie. « J’aime parler aux gens, leur dire regardez, on fait ça, ça peut vous plaire. Et puis si ça ne leur plaît pas, je les renvoie vers une autre structure », sourit-elle. « On s’entraide... »

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.