Village des solidarités, ateliers, projections... le plein de générosité

Festival des solidarités

«Aujourd’hui on ne peut plus être replié sur soi-même», affirme Guillaume Bertrand, chargé de coordination du Festival des solidarités pour la Maison des droits de l’homme. C’est dans ce contexte où un pont entre toutes les solidarités se met en place que la Semaine de la solidarité internationale devient  le Festival des solidarités. En Creuse, il aura lieu du 15 au 23 novembre.
Seule la ville de Guéret avec l’appui d’une quinzaine d’associations  poursuit des actions dans le cadre de ces journées dédiées à la solidarité entre les peuples, ici et ailleurs. «La solidarité c'est l’affaire de tous les acteurs, c’est un enjeu de société», note le coordinateur de la manifestation. «Il s’agit d’une démarche de co-élaboration de l’événement,  ajoute Liliane Durand-Prudent, adjointe au maire chargée de la vie de la cité. Le programme est enrichi». Appelé «la Confluence des générosités», le festival reflète la diversité des actions que les associations proposent. Sera construit par exemple un «village des solidarités» le samedi 18 novembre après-midi à la mairie de Guéret.  L’association de Saint-Sulpice-le-Guérétois El Fogolar del Monpy participera à l’initiative au travers notamment de la construction de la maquette de la façade de l’hôtel de ville de Guéret construit en partie par les tailleurs de pierre italiens.  Elle proposera aussi la projection du film un Paese di Calabria qui retrace l’histoire d’un village déserté qui revit grâce à l’accueil de migrants. Le Secours populaire rejoint pour la première fois la dynamique avec Copains du monde. «ça nous paraissait évident», confie Lucile Periot, responsable de la fédération creusoise. Des collégiens seront aussi de la fête. Le partenariat avec la région du Plateau central du Burkina Faso sera à l’honneur avec la venue des partenaires burkinabés qui ont réalisé leur propre festival du 20 au 30 octobre derniers. Avec Attac 23, cap sur «la problématique de l’accaparement des terres qui montre la maltraitance des populations rurales et leur exil», explicite Nicole Lacôte-Chagnon. Les Amis du chant de l’eau ne peuvent plus réaliser leur festival mais maintiennent leur action sociale. La Creuse est solidaire et le montrera.
Programme
- Mercredi 15 novembre
9h-12h : Ateliers de rencontres, d’expériences de projets, salle de l’hôtel de ville de Guéret.
- Vendredi 17 novembre
20h30 : projection «Land Grabbing» dans le cadre du festival Alimenterre par Attac 23 suivie d’un débat, cinéma Le Sénéchal, Guéret.
- Samedi 18 novembre
14h-22h : village des solidarités, stands associatifs autour d’un arbre à palabres, Secours Populaire, P’Art Si P’Art La, ASSEPT Casamance, partenariat Burkina Faso... soirée conviviale, salle de l’hôtel de ville, Guéret.
- Mercredi 22 novembre
18h : projection «un Paese di Calabria», avec El Fogolar del Monpy suivie d’une débat, Le Sénéchal, Guéret.
-  Jeudi 23 novembre
19h : projection «Vivre dignement de sa terre» et «Consommer autrement, quelles solutions ?» par Sème ts graines, Quincaillerie numérique, Guéret

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.