Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr

"Une question de confiance"

Cerclier : Colère des enseignants

«Une rentrée, ça se prépare», «fermetures sauvages, élèves méprisés», «les  professeurs ne sont pas des pions»... Ces messages ont été affichés dans les couloirs de la direction académique  des services départementaux de l’Education nationale, place Varillas par les enseignants. Leur colère face à la fermeture d’un poste à l’école Roger-Cerclier de Guéret est grande.
Les enseignants comme les parents d’élèves la veille ou les représentants du SNUipp-FSU 23 ne comprennent pas cet ajustement de rentrée effectué la semaine dernière (voir nos précédentes éditions). Pour eux, il s’agit «d’une gestion comptable, les intérêts pédagogiques sont niés. La pratique n’est pas correcte»,  rappelle Fabrice Couegnas au DASEN Laurent Fichet devant la porte de son bureau. Les enseignants contestent cet ajustement à la baisse, dans une école où l’inclusion est importante avec 24 élèves en ULIS. Ils ne comprennent pas cette décision et demandent à être écoutés, entendus. Le DASEN explicite sa position, qu’il a «des choix à faire qui correspondent à des pratiques faites ailleurs». Il précise aussi qu'il avait annoncé lors de la carte scolaire des ajustements en juin, à la hausse et à la baisse. «Vous mentez !» lui lance Fabrice Couegnas précisant qu’en Creuse des ajustements à la baisse ne se sont jamais faits. «Nous n’allons pas nous invectiver», tempère le DASEN. «Ce n’est pas un après-midi chez le père Castor», rétorque le syndicaliste qui veut être entendu. La FSU propose pour sortir de la situation de geler un poste d’animateur TICE qui n’a pas trouvé preneur et donc de mettre ce poste sur Cerclier. «J’aurai besoin de postes à la rentrée, si je le mets maintenant je n’aurai plus de possibilité et cela va manquer pour les brigades», explique le DASEN. Pour les enseignants, difficile de se projeter si des postes peuvent être fermés en juin.  «Quand est-ce qu’on travaille pour la rentrée ? Nous, nous n’avons plus confiance en vous», avouent les personnels. Pour eux, il s’agit avant tout d’une «question de confiance». Fanny Tissandier, co-secrétaire départementale du SNUipp-FSU relève que dans les échanges la pédagogie n’a pas été au centre des débats.
La proposition de la FSU sera faite à plusieurs reprises, le DASEN indique qu’il l’examinera, qu’il l’étudiera tout en avouant qu’il y a  «peu de chance que cela change maintenant».  Des ajustements seront possibles en septembre. à Cerclier ? Il ne se prononce pas.  «Je prendrai la décision en mon âme et conscience, je devrais assumer», ajoute-t-il. «La réalité, ce sont les collègues et les enfants qui vont assumer», rétorque une enseignante guérétoise.  
 «Vous êtes dans une logique politique, dans une volonté d’ubériser notre métier. Si vous ne changez pas d’avis, on viendra plus souvent et plus nombreux», l’avertit Fabrice Couegnas.
V.J.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.