Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

"Une question de confiance"

Cerclier : Colère des enseignants

«Une rentrée, ça se prépare», «fermetures sauvages, élèves méprisés», «les  professeurs ne sont pas des pions»... Ces messages ont été affichés dans les couloirs de la direction académique  des services départementaux de l’Education nationale, place Varillas par les enseignants. Leur colère face à la fermeture d’un poste à l’école Roger-Cerclier de Guéret est grande.
Les enseignants comme les parents d’élèves la veille ou les représentants du SNUipp-FSU 23 ne comprennent pas cet ajustement de rentrée effectué la semaine dernière (voir nos précédentes éditions). Pour eux, il s’agit «d’une gestion comptable, les intérêts pédagogiques sont niés. La pratique n’est pas correcte»,  rappelle Fabrice Couegnas au DASEN Laurent Fichet devant la porte de son bureau. Les enseignants contestent cet ajustement à la baisse, dans une école où l’inclusion est importante avec 24 élèves en ULIS. Ils ne comprennent pas cette décision et demandent à être écoutés, entendus. Le DASEN explicite sa position, qu’il a «des choix à faire qui correspondent à des pratiques faites ailleurs». Il précise aussi qu'il avait annoncé lors de la carte scolaire des ajustements en juin, à la hausse et à la baisse. «Vous mentez !» lui lance Fabrice Couegnas précisant qu’en Creuse des ajustements à la baisse ne se sont jamais faits. «Nous n’allons pas nous invectiver», tempère le DASEN. «Ce n’est pas un après-midi chez le père Castor», rétorque le syndicaliste qui veut être entendu. La FSU propose pour sortir de la situation de geler un poste d’animateur TICE qui n’a pas trouvé preneur et donc de mettre ce poste sur Cerclier. «J’aurai besoin de postes à la rentrée, si je le mets maintenant je n’aurai plus de possibilité et cela va manquer pour les brigades», explique le DASEN. Pour les enseignants, difficile de se projeter si des postes peuvent être fermés en juin.  «Quand est-ce qu’on travaille pour la rentrée ? Nous, nous n’avons plus confiance en vous», avouent les personnels. Pour eux, il s’agit avant tout d’une «question de confiance». Fanny Tissandier, co-secrétaire départementale du SNUipp-FSU relève que dans les échanges la pédagogie n’a pas été au centre des débats.
La proposition de la FSU sera faite à plusieurs reprises, le DASEN indique qu’il l’examinera, qu’il l’étudiera tout en avouant qu’il y a  «peu de chance que cela change maintenant».  Des ajustements seront possibles en septembre. à Cerclier ? Il ne se prononce pas.  «Je prendrai la décision en mon âme et conscience, je devrais assumer», ajoute-t-il. «La réalité, ce sont les collègues et les enfants qui vont assumer», rétorque une enseignante guérétoise.  
 «Vous êtes dans une logique politique, dans une volonté d’ubériser notre métier. Si vous ne changez pas d’avis, on viendra plus souvent et plus nombreux», l’avertit Fabrice Couegnas.
V.J.