Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

Lettre ouverte au ministre de l'Education Nationale

Ecole Roger-Cerclier

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale,
Nous, parents d’élèves du groupe scolaire de Centre-ville de Guéret (Creuse), nous vous sollicitons pour l’avenir de nos enfants.
Nous occupons administrativement l’école Roger Cerclier de Guéret depuis le jeudi 28 juin dernier.
A son arrivée en décembre dernier, Monsieur Fichet, Directeur académique des services de l’Education Nationale, avait indiqué qu’il était contre les seuils mécaniques d’ouvertures / fermetures, souhaitait mettre en place un réel dialogue social sur la base d’un partage d’informations et améliorer le rôle que peut jouer l’Ecole pour l’attractivité du territoire.
Nous avons appris le 20 juin par voie de presse la fermeture d’une classe à l’école primaire Roger Cerclier. Or aucune annonce de fermeture n’avait été faite lors du premier mouvement en mars dernier, ni lors du conseil d’école du 12 juin où les parents ont bien abordé la question.
Vous comprendrez notre stupeur sur le fond comme sur la forme et nous souhaitons rappeler la spécificité de notre école.
L’école Roger Cerclier est une école du centre-ville de la ville de Guéret, préfecture de la Creuse.
La loi n°2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a permis de définir un cadre contractuel des contrats de ville, par le biais de signatures de conventions interministérielles. A Guéret, ce contrat est défini notamment par le projet ALBATROS. Il a été établi pour partie par l’Education Nationale par le biais de la Mme Niquet, précédente Dasen, la Communauté d’agglomération du Grand Guéret et la ville de Gueret. Tous l’ont signé. Ce contrat détaille les particularités d’un espace urbain au sein duquel des familles socialement défavorisées vivent.
Le groupe scolaire du centre-ville dont l’école Roger Cerclier fait partie, reçoit 1/3 d’enfants issus de ce quartier. La moitié de ces enfants est déjà suivie par une association pour décrochage scolaire.
Dans le cadre de ce contrat le DASEN se doit de tenir compte des spécificités des politiques de la ville pour ces choix de gestion.
Le handicap étant une priorité du quinquennat, nous soulignons également que cette école accueille aussi 2 classes ULIS et à partir de septembre prochain, une classe externe avec l’IME de Grancher pour favoriser l’inclusion des enfants handicapés.
Dans ce cadre du plan handicap il a été demandé au IA DASEN et au recteur de porter une attention particulière aux établissements scolaires où sont implantés des ULIS lors du dialogue de gestion. Un pilotage ajusté aux besoins leur est demandé.
La préfecture dans le cadre du plan particulier pour la Creuse définit comme prioritaire l’offre éducative pour la revitalisation de son territoire.
Les spécificités de localisation dans un centre-ville en déclin, d’accueil d’enfants en difficulté sociale, de projet d’inclusion d’enfants en situation d’handicap donnent à cette école un relief de mixité sociale. Le corps enseignant a su en tirer parti pour composer une offre éducative remarquable.
L’équipe pédagogique ne comprend pas cette annonce de fermeture de classe qui mettrait en péril le travail déjà réalisé et les nouveaux projets. De plus ils ne comprennent pas le mépris pour leur collègue et le manque de communication de la part du DASEN. Dans ce territoire la règle des mouvements a toujours été respectée pour que chacun puisse avoir confiance et préparer sereinement la rentrée suivante.
Tous ces points n’ont pu être abordés lors de la réunion du mardi 26 juin avec Monsieur le DASEN. Nous nous sommes alors mobilisés en occupant administrativement l’école en espérant que Monsieur le DASEN prenne conscience de la situation en s’éloignant des contrats et conventions abordés précédemment. Un rendez-vous téléphonique le vendredi 29 juin, réunissant les parents d’élèves avec Monsieur Fichet Laurent, DASEN, a permis de mettre en évidence l’existence d’une centaine de postes d’enseignant disponibles réservés à la ruralité.
Au terme de cet entretien nous nous sommes accordés pour vous solliciter.
En effet, aujourd’hui notre confiance est fébrile. Monsieur Fichet a reconnu que son territoire était vaste mais qu’il le défendrait. Nous souhaitons le maintien de cette classe au sein de l’école Roger Cerclier au bénéfice des enfants de notre territoire, ce qui donnera le temps d’une année scolaire à la mairie de Gueret qui se dit prête à échanger pour restructurer son offre.
Je vous remercie de l'attention que vous portez à notre demande
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de nos respectueuses salutations.
Les Parents d'élèves du centre-ville de Guéret
Ecole Alfred ASSOLANT
Ecole Aristide GUERY
Ecole Roger CERCLIER