Fil info
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt

Tout autant qu'une boutique, Yolaine ouvre une fenêtre sur les tropiques

Commerce

Le commerce, y a pas, Yolaine Bailly a ça dans la peau... La Yola de la boutique Chez Yola, lé mon peï, ouverte il y a un peu plus d’un mois, rue du Prat à Guéret, a touché à tout et, y a pas, le commerce, elle y revenait toujours... Mais il a fallu s’accrocher.
Le courage, elle n’en manquait pas Yolaine quand elle a débarqué de la Réunion, il y a une trentaine d’années, avec deux enfants, les cheveux longs et une simple robe en toile. Le contraste a été rude même si elle en rigole aujourd’hui : « Je suis arrivée en été mais, pour moi, c’était l’hiver. » Elle vit d’abord quelques temps à Paris où habite son frère, puis direction Aubusson, où elle retrouve sa sœur. En parallèle, une expérience professionnelle, entamée à la Réunion dans les bureaux de la préfecture et de la police nationale, qui ne fait que s’étoffer : Yolaine aligne les expériences en entreprise, du secrétariat à la vente, un bout de banque et un détour dans un FJT... « J’ai fait tous les métiers du monde », résume-t-elle. « Mais j’avais envie de faire les marchés... sans savoir comment m’y prendre. »
Faute de méthode, Yolaine y est allée à l’audace, avec un mètre d’espace, deux tréteaux et une planche ainsi qu’un parasol de jardin. Elle a tenu 18 ans. 18 ans à sillonner la Creuse, la Haute-Vienne, l’Allier, et enquiller les marchés nocturnes ; 18 ans au cours desquels son mètre a été multiplié par 10, et son parasol devenu une tonnelle. « J’ai même pu m’acheter un vrai trafic. » Un malaise la contraint à se retirer des marchés et à réfléchir.
Diplôme d’aide soignant en poche, elle travaille en maison de retraite quelques années. Mais, y a pas, le commerce, c’est son truc. L’appel est trop fort et elle y retourne. Non plus sur les marchés cette fois mais directement avec une boutique baptisée Chez Yola, lé mon peï. « L’idée, c’est que chez Yola, on retrouve un petit quelque chose de chez soi, quelle que soit origine, résume-t-elle, quelque chose de diversifié mais spécialisé tropiques, mon idée c’est ça. »
Sovaco, COCO... Dodo ?
Et on y retrouve, déjà, tout ce qu’elle distribuait sur les marchés : produits  de beauté, pour les cheveux frisés et secs, défrisant bio, extensions, on y trouve aussi de l’argan, de la maroquinerie et quelques fringues. On y déniche des épices typiques , du riz parfumé par sacs de 5 kilos et du beurre Sovaco demi-salé ; des piments, des noix de coco et des combavas. On dégote aussi des nectars de mangue, de passion, de pamplemousse et de la limonade Cot. Avec un bonus qu’elle ne pouvait pas proposer sur les marchés, de l’alcool : rhums de la Réunion, de la Martinique, bière mauricienne et réunionnaise, la bière Dodo... « Ah, la Dodo reste la Dodo », sourit Yolaine.
Un inventaire bientôt complété de nappes brodées main, de pilons et de marmittes en fonte. « Des marmittes en fonte qu’on utilise chez nous et qui durent 4-5 générations... C’est immortel si on en prend soin », vante Yolaine qui, comme sur les marché, sera bientôt en mesure de prendre des commandes. « Mais tout ça ce sera pour un futur proche, là, j’y vais petit à petit. »
Des petites quantités mais de la diversité et des rayons qui prennent toujours un peu plus de couleur. Petit à petit. Partir de un mètre et arriver à 10. « Pour le moment, je ne me fais pas encore de salaire mais je vais y arriver, avec le sourire, j’y arriverai, quand j’ai commencé sur les marchés avec mon  parasol de jardin, tout le monde disait que j’étais barge. » Avec le temps, elle est passée de barge à courageuse, et de courageuse à inamovible. Riche, en revanche, c’est une autre histoire... une histoire qui ne l’intéresse pas. « Bon, avoir de quoi manger, c’est sûr, pour le reste, il s’agit surtout d’évoluer dans le métier que j’aime, je le fais parce que j’adore ce métier-là, ça a toujours été ma vie. »

Chez Yola, lé mon peï est ouvert le lundi de 14h à 19h30 et du mardi au samedi de 8h30 à 19h30. À la rentrée, ouverture le lundi dès 8h30 ainsi que le dimanche matin.