Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW
07:57# # - -Vienne : LO, le camp des travailleurs... toujours -> https://t.co/Mow1BrQjOq
07:55Région : Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées -> https://t.co/71261YTkIZ
07:53Région : Gérard Vandebroucke; une idée certaine de l’intérêt public -> https://t.co/C3WlEXELUP
07:50Région : Ian Brossat: les Européennes, un enjeu de proximité -> https://t.co/k9t4XVAG7O

Un duo pour une prise de commandement

Gendarmerie

La caserne Bongeot est devenue le théâtre à ciel ouvert d’un balai rythmé par le son des marches au pas.
Sous le drapeau tricolore, le colonel Philippe Vincent, commandant du groupement de gendarmerie de  la Creuse, a ordonné une cérémonie millimétrée, comme une référence aux carrières mises en avant ce jour-là.
Sur les premières marches, deux hommes : le capitaine David Rillon, âgé de 41 ans, et l’adjudant chef Emmanuel Mazerat, 48 ans. Sous les yeux des autorités locales, judiciaires, et de la préfète de la Creuse Magali Debatte, les deux officiers ont prononcé le serment militaire, donnant ainsi à leur nouvel insigne une autre perspective en des termes de commandements.
«Chaque prise de commandement au sein de la gendarmerie est un moment particulier, unique, qui réhausse tout particulièrement le cérémonial militaire», explicite le colonel Philippe Vincent.
Un instant sans nul doute très important pour ces ambitieux aux carrières quasi exemplaires.  
Le capitaine David Rillon, natif de Montpellier, a intégré l’école des sous officiers de Montluçon en 2003. Depuis le 1er avril 2018 il est à la tête de la compagnie de Guéret, et a notamment reçu la médaille d’or de la défense nationale avec agrafe «gendarmerie nationale».
De l’autre côté, Emmanuel Mazérat est une figure bien connue du département. Sostranien d’origine, l’adjudant-chef a une connaissance accrue du territoire creusois grâce à ses services successivement apportés au sein des casernements de Jarnages, La Souterrainne et Gouzon.
Appelé à commander le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG), il va recevoir sous peu le grade de major.
Le PSIG est une des branches directement reliée à la compagnie de Guéret, commandée par le capitaine Rillon.
La cérémonie était aussi l’occasion de mettre à l’honneur l’exemplarité et le professionalisme de certains gendarmes creusois. Ainsi, six têtes chapeautées ont  reçu les félicitations des autorités judiciaires: les gendarmes Portelli, Millois, Grondin, Charpentier, Bury et Guillemain.
L’assitance a ensuite écouté le discours du colonel, puis ceux, des deux nouveaux chefs de pelotons. La cérémonie s’est clôturée par un verre destiné à trinquer au  futur de la gendarmerie creusoise. Car, sous l’uniforme et le képi, l’ordre n’est pas le seul sujet,  et  la notion  humaine règne aussi.
Et c’est avec humanité, respect et expérience que devront œuvrés les nouveaux gradés, sous l’œil avisé et les conseils bienveillants du colonel Vincent assurant «qu’un chef est donc, aussi, celui qui rend ses collaborateurs meilleurs».

  •                                                                                                                                                                                                                                        Céline Alanord