Fil info
07:58 Et, peu à peu, le s'est enflammé… Les premiers points du https://t.co/NfvwRDV6M7
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU

Une panne de réveil douloureuse

Mobilisation

Et si le propre de l’homme n’était pas le rire... Et si le propre de l’homme c’était une capacité d’adaptation à l’intolérable qui le rendrait heureux même en enfer... Un peu comme la grenouille qui ne se rend pas compte qu’elle cuit à petit feu. Et ça chauffe... oh, il y a ce soleil de plomb et ces sécheresses qui s’enchaînent ; oh, il y a cette même avidité qui ronge forêts, sols, esprits et cœurs ; oh, il y a ces coups de rabot qui irritent, et toutes ses vies qui brûlent par les deux bouts, la poésie en moins. Depuis des décennies, ça chauffe. Imperceptiblement. Et c’est bien là le problème. La grenouille vit sa vie de grenouille ; le 17 novembre bis n’aura pas eu lieu...
Samedi, les gendarmes se postaient aux entrées de Guéret, simple vérification... format XXL. Samedi, les gilets jaunes se partageaient les ronds points le long de la RN145. La révolte des frigos vides, pour certains, gros burn out pour d’autres.
Sur le rond point Opel, on prend des nouvelles des enfants « le mien est mécano, heures sup’ comprises il en est à 1.100€ par mois, qu’est-ce que tu veux faire avec un salaire comme celui-ci », on échange autour des actualités et des déclarations. Ressortent en vrac cette députée LREM qui s’est plaint de « manger pas mal de pâtes » après sa baisse de revenus, passés de 8.000 à 5.000€ par mois ; l’incendie du Fouquet’s qui semble émouvoir davantage que les crève-la-faim de tous les pays... Le recueil de citations de la macronie est compulsé lui aussi.
« Y a les retraites qui baissent, les dépenses qui augmentent... et surtout, il y en a marre de Macron. Alors, on fait notre devoir de citoyen... », s’emporte Michelle, une retraitée, qui depuis novembre, navigue entre Guéret, Bourges et Clermont, avec une petite prédilection pour le péage de Bizeneuille (Allier) qui a valu à son groupe une amende de 90€ et 4 points en moins. À ses côtés, Jean-Yves, affublé d’un bonnet d’âne en peluche et d’une carotte doudou attachée autour du cou... et d’une canne -qui ne fait pas partie du costume-, trépigne. Démarche claudicante et sourire aux lèvres Jean-Yves a toutefois un petit regret : « Je voulais monter à Paris mais elle, elle voulait pas. » Réponse du tac au tac de Michelle : « Peuh, t’arriverais pas à courir. »
L’endurance des habitués n’est pas entamée... ils n’ont pas de raison de lâcher, la situation n’a pas bougé. « C’est même pire qu’avant », commente Lionel. « Ils continuent dans leurs folies, ils viennent de privatiser la Française des jeux... » Ils tiennent aussi parce qu’ils luttent pour une cause qui les dépasse tous : « C’est ça qui est beau ici, on n’est pas une corporation, on est le peuple »
Une partie du moins... Tout le monde, ou presque, a dans son entourage proche quelqu’un qui galère, des parents qui depuis quelques temps ne connaissent que ça, des enfants qui, a priori, auront de la merde pour tout horizon... et tout le monde le constate, qui de pester sur la vie chère accoudé au bar, qui dans une file d’attente de hocher la tête d’un air navré sur la question des services publics en voie de disparition, qui d’en glisser un mot  à son voisin sur le pas de sa porte, comme on parlerait du beau temps...  Tout le monde constate, peu hurlent. Samedi matin, à Guéret, entre quarante et cinquante personnes à tout casser à chacun des trois ronds-points ; samedi après-midi, une cinquantaine encore à défiler dans les rues et à scander « Guéret soulève toi ! » Ils n’auront fait sortir que des policiers en armure qui comme à leur habitude, sécuriseront la préfecture, d’un cortège épris de démocratie, de justice, d’égalité... et accessoirement de blagues potaches.
« Chacun a quelque chose à défendre, c’est ça qui est incompréhensible, ce sont les sujets de conversation de tout le monde », déplore l’un des responsables du mouvement en Creuse. « On a l’impression que tant que les gens auront encore quelque chose à perdre, ils ne bougeront pas plus que ça... Sauf que l’avenir est plus qu’incertain. Peut-être qu’un jour ils se réveilleront, mais ce sera trop tard. »

Quelques repères

propositions
Ce que veulent les citoyens, c’est une institution qui soit au service de l’homme et plus de la finance, de l’intérêt général sur les intérêts particuliers. Ce que visent les gilets jaunes 23 :
- Le référendum d’initiative citoyenne constituant abrogatoire révocatoire législatif en toute matière.
- Suppression des taxes/tva sur les produits de première nécessité.
- Baisse du train de vie de l’état, des élus, et des hauts fonctionnaires à l’image des pays scandinaves.
- Audits permanents de toutes les dépenses publiques, de tous les élus et des hauts fonctionnaires par des commissions mixtes et retransmis en direct sur internet.
- Fin du lobbying des grands groupes industriels et financiers.
- Séparation des banques d’affaires et des banques de dépôts.
- Fin de la primauté du droit international et européen sur le droit français.
- Reprise des médias par leurs salariés sous forme de coopérative afin de permettre une véritable indépendance du quatrième pouvoir.
- Destitution de Macron pour manquement à ses devoirs.
- Audit public de la dette et des stocks d’or du pays.
- Constitution d’un comité de transition public et d’une assemblée constituante par plébiscite du peuple.

UA Air VaporMax 2019 White Black lace