Fil info
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW

Il y a urgence à sauver l'hôpital

Centre hospitalier

Si les difficultés du centre hospitalier de Guéret sont connues depuis de nombreuses années, le rapport de la mission d’appui de l’ARS (Agence régionale de santé) préconise un plan de restructuration de retour à l’équilibre «catastrophique pour la population creusoise».
Ce dernier doit être signé à la fin du mois de mai, et les personnels du centre hospitalier, réunis hier dans le hall de l’hôpital en assemblée générale à l’appel de la CGT, sont bien décidés à se mobiliser... et ont besoin de la population creusoise pour les soutenir. «On est dans l’urgence, note Philippe Baurienne, secrétaire syndicat CGT, si le plan est mis en application en l’état, c’est plus d’une cinquantaine de lits qui seront supprimés». La signature du contrat de retour à l’équilibre est en effet prévue à la fin du mois de mai, et s’échelonnera sur trois ans.
Entre autres, 28 lits en moins en médecine, dix en moins en cardiologie, 10 en moins en chirurgie, ... «comment va-t-on prendre en charge les patients qui vont arriver aux urgences si on ne peut plus ventiler et les rediriger vers les lits des différents services ? Les difficultés vont s’amplifier», s’inquiète le secrétaire syndical CGT.
Sur les plans des préconisations  du rapport de la mission d’appui, le cinquième étage a entièrement disparu, vidé de ses activités. Car dans ce plan de restructuration, «tous les services seront impactés», dont la chirurgie, qui avaient déjà perdu 14 lits en 2017, ce qui diminuerait de moitié sa capacité par rapport à avant. Mais le plan exact, il est encore inconnu, laissant le personnel dans le flou... «la direction ne répond à aucune question, si ce n’est que rien n’est chiffré, la maquette d’organisation ne serait pas faite».
Une direction que les personnels ont essayé de voir comme par hasard absente hier de l’hôpital...  
Des suppressions de lits qui entraîneront des suppressions de postes, cela va sans dire, que les départs en retraite ne combleront pas. Parmi les soignants, mais aussi parmi les équipes logistiques, de nettoyage et de cuisine... «ça aura aussi un impact sur l’économie locale, comment favoriser l’attractivité de la Creuse s’il n’y a rien pour la santé ?». Par contre, le plan prévoit la création d’un poste de directeur des finances, ou comment gérer la santé des creusois en se basant sur des chiffres...
La santé, oubliée du plan particulier pour la Creuse également. «On va avoir 600.000 euros pour la piscine, c’est bien, mais à côté de ça on ne pourra plus se soigner» . Et la Creuse, oubliée dans la grande région «on ne peut pas lutter, il fallait bien qu’ils massacrent un hôpital, qu’ils sabrent quelqu’un, c’est nous, on ne peut faire la concurrence face au CHU de Limoges ou même Poitiers», déplore le personnel.
«C’est un plan rabougri, a minima, il n’y a aucune ambition pour développer de nouvelles activités, on ne cherche pas à faire un hôpital attractif». D’autant que face à ce plan, d’autres problématiques entrent en jeu, à commencer par la désertification médicale, qui n’ira pas en s’améliorant, et les départs en retraites, qui doivent absolument être anticipés...
Le personnel du centre hospitalier de Guéret va éditer pétitions et tracts très prochainement afin d’aviser les Creusois de cette catastrophe, et devrait se réunir régulièrement devant l’hôpital pour protester contre ce plan de restructuration.
La CGT appelle aussi à la mobilisation du 9 mai prochain lancé par l’intersyndicale public-privé, pour, entre autres, défendre les services publics. Un appel à tous les maires de Creuse sera fait afin qu’ils votent une motion de défense dans leurs différents conseils municipaux.

Appel aux élus du département

Avant de voir le député Jean-Baptiste Moreau le 17 avril, et la préfète éventuellement s’ils reçoivent une réponse à leur demande d’audience, le personnel hospitalier rencontrera ce vendredi matin à dix heures le maire de Guéret et président de l’AMAC (Association des maires et adjoints de Creuse) Michel Vergnier, et appelle la population à se joindre à eux.

Air Jordan XXX 30 Shoes