Fil info
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal
00:31[Europe] Homologues danois reçus par l'école hôtelière du Périgord ! 👉 https://t.co/byHmj6wWCM

Dis-moi ce que tu vois, je te dirai qui Je suis...

Exposition

Un stylo. Scritch. Une pointe arrondie. Scritch. Une deuxième. « Si je fais ça qu’est-ce que c’est ? » Sans même en voir le bout du nez, ni même le sommet du crâne, la réponse est évidente : un lapin. L’animal de prédilection d’Antonin Louchard. « C’est super graphique ; et puis c’est mignon, c’est doux, innocent. C’est bon en civet. Voilà. » Des lapins, il y en a quelques-uns a crapahuter le long des murs de la bibliothèque multimédia, mais il n’y a pas que ça, loin de là. C’est que beaucoup de choses sont sorties de la boîte de ce diable d’Antonin Louchard : des animaux, des couleurs, des clowns, de la tendresse et un peu, beaucoup, de malice à l’image de l’irrésistible affiche de l’exposition. La ligne louche est à découvrir à la BMGG jusqu’au 27 avril.
« J’ai choisi l’humour pour faire entrer les enfants dans la lecture, ma malice est là... », sourit l’auteur/illustrateur. En parallèle de l’exposition, l’auteur intervenait dans les écoles de Sainte-Feyre, Saint-Laurent  et Jouillat, ainsi qu’à Guéret, à Guéry et Prévert. « Ce n’était pas des ateliers mais plutôt une rencontre. Le but d’une rencontre c’est de sensibiliser à l’existence d’un auteur », précise Antonin Louchard. « Tous les auteurs ne sont pas des gens morts ». Des instants indissociables du processus de création. Car, en plus de voir du pays, l’illustrateur rencontre son public : « Ça permet de s’assurer qu’on ne fait pas une erreur en refaisant un livre, il faut que ça ait du sens... »
Entre deux rencontres, il animait un atelier à la BMGG pour aborder, en pratique, le cœur de son métier, l’articulation texte/image. Après un moment lecture, il proposait à une petite vingtaine d’enfants de passer aux choses sérieuses. Un exercice de style jouissif autour de l’amorce Je suis... à la façon de ce qu’il a lui-même expérimenté dans l’album Je suis..., composé d’une phrase en je suis illustrée sobrement par le recours astucieux à une sillhouette unique et de trois couleurs (fond compris). Le but des enfants étant de dénicher un je suis à eux et de le faire deviner aux autres au travers de l’illustration. L’imagination au pouvoir...
Un atelier qui a ceci de particulier qu’il parlait autant aux enfants qu’aux adultes. « Avant de faire un livre pour enfants, j’essaie de faire un bon livre... pour tout le monde ».
Antonin Louchard a actuellement plusieurs projets sur le feu... avec, sur le haut de la pile, peut-être, une nouvelle histoire de lapin.