Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal

Une histoire de famille

Mémoire

La mairie de Guéret accueillait lors des dernières vacances scolaires trois générations des descendants de Pierre Bourdan : sa fille Michèle Maillaud (ci-dessus aux côtés de Michel Vergnier), son petit fils Roberto Cavalli et la fille de celui-ci, Laura. Les deux premiers rendant visite à la troisième scolarisée depuis le mois de janvier au lycée qui porte le nom de son arrière-grand-père. Un choix soufflé à la jeune Italienne désireuse d’étudier à l’étranger, par sa grand-mère. « C’est bien, pour elle, de connaître l’histoire de son arrière-grand-père », sourit Roberto Cavalli reçu avec une partie de la famille à la mairie de Guéret pour une rencontre amicale. Lui n’a appris à connaître son grand-père que tardivement. « Jusqu’à quelques années, je ne me suis pas préoccupé de l’histoire de Pierre ; je ne savais pas que Pierre Bourdan avait une réputation aussi forte sur le territoire, je ne savais même pas, jusqu’à il y a huit ans, qu’un lycée portait son nom (1) », confie-t-il. « Pour ma grand-mère, c’était un sujet tabou. Elle tenait un bouquin où elle notait les jours passés depuis sa mort, mais elle n’en parlait presque jamais. avec ma mère, ça a changé., elle avait une bobine de Pierre qui parlait à la radio. Mais, moi, je me rappelle plutôt de ma grand-mère qui était une femme exceptionnelle. »
(1) Pour l’anecdote, le lycée de garçons a été baptisé un an seulement après la mort de Pierre Bourdan en 1948... Quelque chose de relativement rare dans l’histoire des baptêmes de lycées et qui témoigne de la popularité d’une des voix emblématiques de Radio Londres et d’un « homme de qualité » qui d’après François Mitterrand, cité par Michel Vergnier, le maire de Guéret, « aurait pu accéder aux plus hautes fonctions... s’il n’y avait pas eu ce tragique accident. »