Fil info
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF
17:02Bergerac : Ce soir, c’est Suzane qui est concert et c’est gratuit ! -> https://t.co/rEf4QIHVv9
16:51RT : | ♻️ La rentrée approche et vous souhaitez vous équiper ? 🤝 Développée par Limoges Métropole, utili… https://t.co/AxCI2QdOOh
16:50RT : Je suis co-signataire de cette lettre initiée par . Nos ports doivent s’ouvrir à l’accueil des migrants e… https://t.co/U2cUwTKTGj
16:49RT : POUR NE PAS OUBLIER / NOT TO BE FORGOTTEN; il y a 20 ans, le 17 août 1999, 5 sapeurs-p… https://t.co/ox7GKoiBER
15:05RT : Si ma vaillante petite moto arrive à gagner le Plateau des Mille Vaches, arrivée prévue ce dimanche matin. Hâte hât… https://t.co/dS3vK5atAV

La Hassra, ou le son de la rue limousine

Urban Guinguette

C’est « parti d’un délire qui a fait un peu de bruit » : il y a un an environ, Tekas, Narco, GazGaz et Biggy ont monté le groupe La Hassra. Les quatre jeunes Guérétois s’inspirent de la rue et de la culture urbaine, sans jamais oublier leurs racines creusoises...
« On a décidé de monter le groupe pour représenter les quartiers Olivier-de-Pierrebourg et Brésard, mais même tout Guéret et le Limousin », explique Tekas. De représenter aussi et surtout les jeunes, et leur montrer que c’est possible de percer, que quand on s’accroche, quand on écrit, derrière, ce n’est pas forcément fermé... « D’autant que dans le quartier, les petits prennent beaucoup modèle sur nous », arguent-ils.
Déjà présents sur la toile (1), certains d’entre eux ont fait la première partie de Sofiane à Bourganeuf il y a deux ans, et La Hassra a déjà fait ses premiers pas sur scène. Ils seront d’ailleurs en première partie de l’Urban Session du festival Urban Culture ce samedi 18 mai à l’espace André-Lejeune (2). Le tremplin Urban Guinguette n’en reste pas moins une opportunité de « prouver ce qu’on peut faire », et les jeunes sont ravis de cette action qui « fait un peu bouger la ville ».
Le groupe déplore néanmoins le manque de structure en Creuse pour les accompagner. « On aimerait que les jeunes soient plus pris en compte, pas seulement pour la musique mais aussi les danseurs, il faudrait ne serait-ce qu’une petite salle pour que les gens qui ont envie de se développer au niveau artistique puissent se retrouver ». Car sans moyens, difficile de transmettre ses idées...
« On veut proposer à Guéret un côté artistique niveau musical, montrer que la Creuse c’est plus qu’une carte de nos pâturages », raconte Tekas. Entre rap et trap, les quatre compères s’inspirent autant de leur vie de tous les jours que de sujets plus généraux. « Tout peut inspirer, même un peintre peut proposer un sujet, tout ce qui fait l’unisson de la rue est possible ».
Ils veulent revenir aux valeurs du rap « conscient », avec comme ciment de base... la rue. Ils s’essayent à différents styles, les qua-tre ayant leur propre sensibilité artistique, proposent des sons, et ont différents projets en cours. « On est là pour mettre l’ambiance, faire bouger les gens ».

(1) Leur deux premiers titres, carbure et scandale, sont disponibles sur Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCs79tu6qoJDrUyw89ny_39g
(2) La Hassra fera la première partie de l’Urban session le 18 mai dès 20h30, avant Big Red, DJ Skillz, Supa Chill ou encore Groove Sparks.

Urban guinguette, le 26 mai de 12 à 21 heures, quartier Brésard à Guéret.

nike air max 1 mens