Fil info
22:40 Garder la mémoire pour soutenir notre tête !
21:33RT : Élections européennes : en Dordogne, les premiers résultats tombés donnent tous le RN en tête. Mauvaise soirée...
20:10RT : Tulle : bureau Latreille À où a voté François Hollande. Résultats : LREM 88 voix ; RN 65 voix ; PS 59 voix... Derr… https://t.co/mb1zchRGEP
19:54Châteauroux : Les lauréats Escapages désignés après une année de folles lectures -> https://t.co/L0Vj5HGXEk
19:49Châteauroux : L214 alerte sur le poids climatique de la viande -> https://t.co/tOeR7S7USK
19:47Le Blanc : Système de santé : chronique d’un « désastre annoncé » -> https://t.co/7zFDM3eJQx
19:45La Châtre-Langlin : Les « vieilles grands-mères » font recette -> https://t.co/ALcryrABfA
18:52Périgueux : Le climat a besoin du ferroviaire -> https://t.co/0m4H9LPq7M
18:49Périgueux : 220 Périgourdins ont défilé pour défendre l’avenir -> https://t.co/dmol3fv1uf
16:49 En espérant qu'ils ont rempli leur devoir de citoyen avant !
15:12Corrèze : Le tourisme à la mode virtuelle -> https://t.co/ETYmnaKlXZ
14:10 Toujours, toujours ✌️✌️
14:01 Il est sérieux monsieur le maire
12:43Élections européennes : le taux de participation à midi en Dordogne est de 25,06 % (contre 19,59 % en 2014 et 16,44 % en 2009).
06:30[Revue de Presse] Ça se passait comme ça à … Procès : les salariés n’ont rien oublié ! De p… https://t.co/SH46Xxvdal

Mémé, i got the blouse

Urban Guinguette (5/7)

Le nom c’est elle, les instruments, c’est lui ; les textes, c’est lui, la plupart du temps, l’inspiration c’est elle, la plupart du temps aussi ; la voix, il s’y mettent à deux. Le duo Mémé dans les orties, Sylvain et Malorie, installé à Soumans, s’élancera le 26 mai sur le tremplin Urban Guinguette.
Le groupe aurait tout aussi bien pu s’appeler la charrue avant les bœufs. Depuis assez longtemps Malorie rêve de faire de la musique, mais, avant même de penser à un instrument ou une mélodie, c’est un nom que Malorie avait en tête : Mémé dans les orties. « En hommage à mes grands-mères », sourit-elle. « L’une me faisait beaucoup écouter Trenet, Piaf... c’est ce qui tournait et que je n’aimais pas forcément, et quand je me suis mise à écouter Brassens, elle m’a dit « non, non, non, c’est trop vulgaire... » » Alors quand elle rencontre Sylvain, qui lui, a tout le bagage musical (1), les doigts qui gratouillent -piano et guitare pour l’essentiel-, des créations à lui et la perspective de faire aussi des reprises, Brassens s’invite... « C’est le genre de chose qui ferait retourner ma mémé dans sa tombe, même si elle serait  fière. »
L’autre mémé était creusoise d’origine, et son souvenir a apporté au groupe l’utilisation des blouses sur scène ; un costume qui fait vieux, rural, et qui peut avoir un potentiel rock. Un clin d’œil qui correspond bien au duo qui reprend à sa sauce des morceaux désuets au contenu qui peut apparaître comme contemporain.
Pour le tremplin, il y aura, ça fait partie du règlement, plus de compositions personnelles, même si le duo annonce qu’il y aura une reprise de La Rue Ketanou (2). « Il y a beaucoup de choses sur le quotidien et ses détails, la vie de couple ; des choses rigolotes, sur un vampire à un bar », explique Sylvain.
Le tremplin, le groupe qui joujoutte depuis officiellement un an ici et là, ne l’aborde pas en tant que tel. Il s’agira de jouer d’abord dans de bonnes conditions, de faire la fête, de retrouver des copains -Sylvain a joué un an et demi avec Tintin avec lequel il prévoit d’ailleurs de jouer une chanson en commun-, de s’en faire de nouveaux. « J’ai des potes en Charente qui ont participé à un tremplin, et de cette rencontre né un groupe. Les participants se retrouvent chaque année font un bœuf, ça a pris, il y a un côté mélange des genres sympa... », raconte Malorie. « Dans le fond, on sait qu’on est à Guéret et qu’on est là pour s’amuser. Le fait qu’il y ait plusieurs groupes du coin réunis sur une journée, c’est cool, on va pouvoir se rencontrer, se faire plaisir et faire plaisir aux gens. »
Aperçu : https://www.youtube.com/channel/UCALBX9RTLqOx4gct4iL9Uaw

(1) Il a monté son école de musique à Soumans qui accueille une trentaine d’élèves.
(2) Le groupe fait aussi de la semi création puisqu’il met en musique les textes que proposent à cette fin, via un blog, certains auteurs.

Urban guinguette, le 26 mai de 12 à 21 heures, quartier Brésard à Guéret.