Fil info
11:02 hélas ne pourra pas lui rendre hommage

Une motion votée pour le centre hospitalier

Conseil communautaire

Les élus de la communauté d’agglomération du Grand Guéret, réunis jeudi soir en conseil communautaire à la salle polyvalente de Saint-Victor-en-Marche, ont voté une motion relative à la fermeture de lits sur l’hôpital de Guéret.
Le président Eric Correia est passé le jour-même à l’hôpital, où une mobilisation avait lieu (voir notre édition de vendredi). «Ils dénoncent la fermeture de quatorze lits sur l’hôpital par la direction du centre hospitalier, à la demande de l’Agence régionale de Santé, dès le 15 juin et dans la perspective d’une fermeture plus large (53 lits)». Il a donc décidé d’apporter le soutien des élus.
La motion réclame au directeur de l’ARS une offre de soins pérenne et de qualité pour les Creusois, un «projet médical digne de ce nom», en y associant les professionnels de santé, et en réactivant la procédure de rapprochement avec la clinique de La Marche et le centre médical MGEN de Sainte-Feyre, et enfin qu’un moratoire soit décrété à toute fermeture de lits.
La santé était d’ailleurs au cœur des débats puisque la conclusion du bail professionnel avec l’association Saint-Vaury santé a été donnée pour la Maison de santé pluridisciplinaire en cours de finition. «C’est un beau projet, au-delà de l’offre de soins, de rénovation de patrimoine bâti», s’est félicité Eric Correia. L’inauguration devrait se faire en septembre, à la fin des travaux, tout comme l’arrivée des professionnels, mis à part le dentiste dont l’ouverture du cabinet est programmée le 1er juillet.
Plusieurs sujets financiers ont été abordés, à commencer par la mise en œuvre d’un ITI (investissement territorial intégré), une base réglementaire nécessaire à l’obtention des fonds européens via un Comité Unique de Concertation. La création d’un local d’archives et de deux bureaux au siège de la communauté d’agglomération est envisagée, pour la relocalisation de la cellule d’instruction du droit des sols.
A Guéret, la restructuration de la rue Jean-Bussière est à l’étude, une demande de subvention DETR est en cours. La voie de desserte du futur complexe sportif de la ville sera agrémentée d’espace pour les piétons et les cyclistes, et d’un espace de stationnement supplémentaire. Par ailleurs, le règlement d’exploitation du réseau de transports publics a été mis à jour, suite à la prise de compétence transports scolaires.
Le plan de financement du contrat territorial milieux aquatiques de la Gartempe amont pour les travaux de restauration et d’aménagement a été approuvé. Une étude d’aide à la décision pour la prise de compétences Gemapi, volet zones d’expansion des crues, va être menée.

Air Jordan 12 Low