Fil info
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Un projet de cinéma itinérant dans le sillage des Crevettes paillettées

Projection

Des incidents liés au sexisme, à l’homosexualité, au genre et autres formes d’exclusion dans le sport en Creuse, le Comité départemental Olympique et sportif n’en a pas particulièrement recensé... « Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en ait pas... », explique Sébastien Lavaud, agent de développement au CDOS 23. « Mais voilà, on n’attend pas que les problèmes apparaissent pour s’en occuper ; notre but, c’est la transmission des valeurs olympiques, des valeurs du sport.  » C’est ainsi que la projection débat, proposée le 5 juin au Sénéchal destinée à aborder le sujet n’a pas émané directement des terrains mais d’Élodie Teste et Antoine Gobin.
Respectivement en service civique et en stage au CDOS, Élodie Teste et Antoine Gobin, souhaitaient, dans le cadre de leur travail au CDOS, s’essayer à l’organisation d’une action qui inviterait au débat autour des problématiques liées au sexisme, à l’homosexualité, au genre et autres formes d’exclusion dans le sport aujourd’hui. « C’est une thématique qui me tient à cœur et qui m’intéresse de par mes études », indique Élodie, étudiante de master Études sur le genre à Lyon. « Et là, on avait assez de liberté pour proposer un projet. » « C’est un thème récurrent mais bien qu’il soit récurrent, on n’en parle pas assez... On a donc profité du fait que Les crevettes paillettées soit à l’affiche pour faire ciné-débat », complète Antoine, venu, lui, du DUT Carrière sociales.
Aussi, pour donner plus d’impact à cette action, les deux jeunes se sont tournés vers la seule association de Creuse à traiter des questions LGBT, le Refuge, qui lutte contre l’isolement des jeunes et contre l’exclusion des LGBT  mis à la porte de chez leurs parents (lire notre édition du 20 avril)  (1). Son correspondant relais sur le territoire, Jérémie Vidal, a en partie animé le débat qui a suivi la projection (2).
« Notre impression est que ce genre de plate-forme d’échange est très intéressant et bénéfique, et que l’expérience mérite d’être répétée », souligne Jérémie qui envisage la mise en place, à l’avenir, d’un cinéma itinérant qui pourrait proposer des ciné-débats sur l’ensemble du département afin de sensibiliser la population, offrir un espace de discussion et donner plus de visibilité à ce sujet qui, pour l’instant, est quasi-inexistant sur le territoire. « On parle beaucoup de l’image parfois rétrograde, arriérée, vieillissante, que certains ont de la Creuse, on pense que les sujets LGBT peuvent permettre de lutter contre cette image au même titre que le numérique ou le chanvre thérapeutique pour promouvoir un projet de territoire moderne, inclusif et accueillant pour toutes et tous. »

(1) Sur les 5€ du prix du ticket, un euro était reversé au Refuge.
(2) 57 personnes étaient présentes, un public mixte, de tous âges, genres et parcours parmi lesquels une quinzaine d’élèves du collège Jules-Marouzeau, des représentants de clubs sportifs, ou encore des étudiants...