Fil info
23:15 Le label tant convoité, qui a valu au une en… https://t.co/QhS9yRWBon
23:04Périgueux : Salué, le Sans Réserve se rassure sur son avenir -> https://t.co/yhRaS6ZL31
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

Allez viens, on rêve !

Présentation de saison à La Guérétoise de spectacle

Difficile de choisir les «temps forts» parmi les nombreux spectacles proposés cette année encore par La Guérétoise de spectacle : la saison s’annonce des plus complètes, « toujours dans la pluridisciplinarité », insiste Hervé Herpe, directeur artistique.
Et toujours dans la qualité, l’équipe peut en témoigner, puisqu’elle a vu quasiment l’intégralité des spectacles avant de la proposer. Jeune public, théâtre, musique, danse et toujours des spectacles participatifs, rien ni personne n’est oublié une fois encore. à commencer par les partenaires, toujours aussi nombreux...
Pour débuter cette saison, La Guérétoise s’inscrit dans l’événement désormais international «Les rencontres de Chaminadour», dont le thème de cette année est Victor Hugo. Deux jours après la fin des rencontres, la scène conventionnée propose donc «Le dernier jour d’un condamné», mis en scène par François Bourcier du Théâtre de l’Etreinte.
Autre partenariat important pour La Guérétoise, celui avec Musique(s) en Marche, avec lesquels ils ont co-produit un spectacle, «Starmania in swing», à l’occasion des 40 ans de Starmania. L’ODC Big Band revisite donc en swing ce monument musical des années 1970...
Le Gang (groupement associatif des nuits guérétoises) fête ses dix ans cette année et pour l’occasion, La Guérétoise co-produit une soirée exceptionnelle. Au programme le 8 novembre, «Puppetmastaz», le groupe de rap marionnettiste berlinois, suivi de Equipe de foot et Braziliers.
Avec le musée sera organisée pour la première fois la semaine du cosmos et des jardins, en juin. Trois propositions dans les jardins du musée, trois spectacles qui parlent d’étoile, de cosmos, de rêverie, de biodiversité, entre théâtre, lecture concert et lecture pique-nique...
La Guérétoise de spectacle accueille aussi de grandes stars nationales et internationales. Arturo Brachetti, «Maestro international du quick change», sera sur «la plus petite scène de sa tournée», le 24 janvier, avec 50 nouveaux personnages à son répertoire.
Le 16 novembre est d’ores et déjà à cocher sur les calendriers pour le retour de Sanseverino avec Tangomotan, des reprises au tango des morceaux du chanteur et douze nouvelles chansons.
Toujours en musique, véritable «immersion symphonique» dans la musique classique avec l’Orchestre de l’Opéra de Limoges le 5 décembre, suivi de peu par le cabaret musical des Soprano Sisters, où comment se lancer dans la chanson en famille...
Plusieurs spectacles de théâtre «coup de cœur» émaillent la saison, à commencer par La Paix dans le monde, coproduit avec Artéphile, écrit et mis en scène par Diastème et dont la musique originale est faite par Cali, « ça prolonge notre aventure avec lui ».
Le 30 janvier, le collectif Or normes présente Albatros, « un très beau spectacle qui utilise les nouvelles technologies, pour les enfants dès dix ans, mais même pour les adultes, c’est drôle et truculent », assure Hervé Herpe.
Autre spectacle, autre génération le 9 février avec Petit bal perdu, un spectacle sur Bourvil qui reprend toutes ses chansons, « après ça, on a la tactique du gendarme dans la tête pendant un mois et on se surprend à siffloter ses chansons ».
Une autre poésie, un peu plus dure, mais toute aussi belle, avec La magie lente le 18 février : « l’un des plus beaux spectacles que j’ai vu », avoue Hervé Herpe. L’histoire d’une personne diagnostiquée comme schizophrène alors qu’elle ne l’est pas, construit comme un thriller psychologique pour remonter à la source du mal(-être)...
Toujours dans la pluridisciplinarité, mais sous forme de festival, Urban culture offre cette année un très beau spectacle de danse hip-hop, Sous le poids des plumes et accueille Abd Al Malik avec Le Jeune noir à l’épée, une création commandée par le musée d’Orsay.
Plus insolite, le Bourgeois gentilhomme joué en déambulation dans la mairie de Guéret : à chaque pièce sa scène ! « le texte n’a pas été retouché, mais c’est d’une modernité étonnante », assure le directeur artistique : réservez dès à présent !
On reste dans l'inhabituel avec le «théâtre en appartement», imaginé l’année dernière et testé sur une soirée, qui est en passe d’être pérennisé avec l’ABC d’un poète révolté ou le petit Brecht de poche. « Les gens qui le souhaite peuvent nous contacter pour jouer la pièce dans leur salon ou leur cuisine, ils invitent leurs amis et le spectacle sera joué chez eux, ça ne leur coûte rien », précise Hervé Herpe. Le spectacle sera joué trois fois, et une reconstitution d’appartement sera faite dans le hall de l’espace Fayolle pour le dernier soir.
La Guérétoise de spectacle est aussi un lieu de résidence artistique et de nombreuses compagnies seront présentes pour créer leurs spectacles : les Barbus, les Indiscrets, le Chat perplexe ou encore la Présidente a eu 19...

Soirée festive pour l’ouverture
Ce soir à 19 heures, rendez-vous à l’espace Fayolle pour la présentation de saison de la Guérétoise de spectacle !
Avant le célèbre cocktail de La Guérétoise, une petite bande-annonce (trente minutes environ) faite d’extraits de tous les spectacles sera présentée dans la salle de spectacle. Puis direction le hall pour partager un toast... et un concert !
Les professeurs Oscar Desbois (percussions) et Jean-François Prin (jazz) seront présents avec leurs élèves du conservatoire Emile-Goué pour proposer quelques morceaux, afin de renforcer l’ambiance conviviale de ce moment de lancement de la deuxième saison de La Guérétoise.
« Souvent, les collègues prennent des spectacles pour l’ouverture de saison, moi j’ai préféré proposer les énergies du territoire qui jouent, c’est l’image qu’on défend », note Hervé Herpe, directeur artistique.