Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 Formidable 👍
13:42Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

Les Limougeauds sont loin d’avoir démérité

PRO D2 : Cherbourg 28 - Limoges Hand 27

Limoges avait certes perdu ses quatre dernières rencontres, mais à chaque fois, elle avait remporté ses premières mi-temps. Sébastien Leriche et ses joueurs étaient donc prévenus, il fallait « ne pas les laisser espérer ». Plan appliqué à la lettre par les Cherbourgeois en début de match. En 37 secondes chrono, la JSC menait déjà 2-0 grâce à Calandre et Mannebard.
Redei portait l’avance à 4-1 avant un léger sursaut de Limoges, porté par une vieille connaissance de Chantereyne, Omar Benali, double buteur pour revenir à 4-3. Les Normands variaient bien le tempo et Massard profitait des contre-attaques pour slalomer entre la défense limougeaude avant de mystifier Fermigier sur une sublime roucoulette (6-3, 8’).
Les Limousins fermaient les ailes, mais ouvraient l’axe… Bastien Khermouche (6/6 sur l’ensemble du match) s’en donnait à cœur joie au centre avec l’aide de Redei (14’, 15’, 17’) et maintenait les Rouges à distance (12-8, 18’).
Le pressing limougeaud se faisait alors plus pressant, plus haut, et Benali variait bien sur ses penalties (13-10). Le moment choisi par Dalmont pour sortir le grand jeu (20’, 21’, 23’). L’infériorité numérique des Limougeauds suite à une faute de Yahia allait encore faciliter la tâche des Cherbourgeois. Un Rasimas fraîchement entré en jeu enrayait la mécanique Benali sur penatly et Moreau corsait l’addition. À la pause, l’avance était confortable (18-12, 30’).
Au retour des vestiaires, Dalmont, toujours aussi chaud, sortait trois parades coup sur coup. Mais en attaque, les Cherbourgeois étaient plus brouillons. Bertrand et Aubard sanctionnaient leurs pertes de balles et leurs passages en force (19-15, 35’), puis Roby faisait baisser l’écart à trois buts (20-17, 39’).
Chantereyne donnait de la voix. Boubaiou et Massard répondaient à l’appel (22-18, 33’). Mais comme sur leurs dernières sorties, plus les minutes s’égrainaient, plus la discipline des Cherbourgeois s’effritait. Calandre laissait ses partenaires à six et Ampère en profitait (22-20, 45’). La fin de match était poussive, l’écart oscillant dangereusement entre deux et trois buts. Ghoumal mettait en échec Soudani et Doudeau (52, 53’).
Et ce que devait arriver arrivait, ou presque. Ampère marquait par deux fois en contre pour revenir à -1 (26-25, 27’), avant que Soudani ne donne de l'air à tout Chantereyne sur penalty (27-25, 28’). Basmalis faisait trembler une dernière fois le public cherbourgeois.
Mannebard et Dalmont, sur son 19e arrêt, finissaient le travail, dans la douleur (28-27).
 

nike air max 90 fashion