Fil info
01:03 Si etre contre la cruauté, c'est être anti-… https://t.co/q8wyZnVYSr
23:09International : Le viaduc de Gênes : symbole d’un pays affaibli -> https://t.co/G89U377saB
23:07France : Un Canadien à la tête d’Air France : colère des syndicats -> https://t.co/gCNhzy71US
21:25 Je voudrais que l’on m’explique s’ils sont… https://t.co/99eUGwtY0Z
21:09Région : La solitude au bout du fil -> https://t.co/sZhf7rzJsm
20:33 100% d'accord, ces raccourcis permanents co… https://t.co/wo4FeBwsc0
19:46Nos camarades de nous ont retrouvés sur ! https://t.co/ubEAzTzxBw
19:30Région : C’était Radio Luttes... -> https://t.co/xu5y3szMrM
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE
16:36Sarlat-la-Canéda : Des artistes aux commandes -> https://t.co/nbbqHnRaXg
15:39Issoudun : La Rabouilleuse a nettoyé le site de sa loge, l'âme en peine -> https://t.co/TthlCHu5rg
12:58 bravo a vous car c'est inadmissible
12:35 Excellente chose 👍 Bravo à vous tous pour… https://t.co/DksadP6YzP
11:26 Merci à vous d'être intervenu.

Le temps des célébrations avec l'Euro-2018 en tête

Championnes du monde ! Médaille d'or au cou, les handballeuses ont été accueillies par une belle cohue à leur retour en France hier en fin de matinée

Derrière leur capitaine Siraba Dembélé brandissant la Coupe, les Françaises ont franchi la porte du terminal F de l'aéroport de Roissy où elles ont été accueillies par une poignée de supporters, de nombreux photographes et caméras et un drapeau bleu-blanc-rouge barré d'un « merci ».
« On a très peu dormi, a raconté Siraba Dembelé. On ne réalise pas encore, mais on est vraiment très heureuses de voir tout ce monde qui est venu nous attendre et nous féliciter ».
« On est parties depuis le 21 novembre. Dans l'équipe, il y a des mamans. Et là, on revient avec une breloque, c'est le plus beau des cadeaux é, a souligné Béatrice Edwige.
Médaille d'or mondiale au cou, elles ont posé pour les nombreux photographes et caméramen présents.
Elles se sont ensuite engouffrées dans un autobus en direction de la capitale, pour poursuivre les célébrations de leur titre. Elles ont notamment étté reçues par Emmanuel Macron à l'Elysée en début de soirée.
« Tout le monde
voudra qu'on gagne »
Cet hommage officiel permet au handball féminin français de se projeter déjà vers l'Euro-2018.
Cinq villes accueilleront le tournoi du 29 novembre au 16 décembre: Nancy, site des premiers matches des nouvelles médaillées d'or, Nantes, où elles disputeront le tour principal, Brest, Montbéliard et Paris. Les demi-finales et la finale se tiendront à Bercy et tout le monde espère bien sûr voir les Bleues décrocher un nouveau titre.
Il sera d'autant plus alléchant qu'il sera accompagné d'un billet direct pour les jeux Olympiques de Tokyo en 2020, gage d'une préparation dans la sérénité.
C'est la rançon du succès : les attentes seront très élevées. « Championnes du monde ou pas, un Euro à la maison, c'est de la pression. Tout le monde voudra qu'on gagne, et maintenant encore plus ! », reconnaît Siraba Dembélé.
Pour le sélectionneur Olivier Krumbholz, il s'agira de « gérer intelligemment le succès, de gagner en confiance tout en gardant l'humilité et de continuer à travailler ». « Parce que l'Euro sera très dur », prévenait-il déjà quelques minutes après la victoire sur la Norvège (23-21), à Hambourg.
Les perspectives sont bonnes car l'équipe n'est pas vieille. Aucune joueuse n'a prévu de prendre sa retraite, surtout pas la capitaine Siraba Dembélé. « Quand tu vois la moyenne d'âge, tu n'as pas du tout envie d'arrêter. J'en veux encore plus. Je veux continuer tant que je pourrai courir », dit l'ailière, une des plus âgées, à seulement 31 ans.
La confiance au zénith
De jeunes joueuses ont commencé à mettre le nez à la fenêtre pendant le Mondial et pourraient prendre une place prépondérante dès l'année prochaine. C'est le cas d'Orlane Kanor, 20 ans, qui a montré un culot monstre pour marquer deux buts cruciaux en finale.
Il y a aussi Kalidiatou Niakaté (22 ans), qui a fait de belles choses au Mondial, Jannela Blonbou (19 ans), qui était en Allemagne mais n'a pas joué, et peut-être d'autres qui sortiront de l'équipe championne d'Europe juniors l'été dernier.
La victoire a porté la confiance des Bleues à un niveau inégalé, d'autant qu'elle a été remportée, avec la manière, sur la Norvège, la grande nation du handball féminin qui battait tout le temps la France.
« Avoir prouvé qu'on pouvait battre la Norvège, ça fait du bien à l'ego et ça va nous faire passer un cap, nous ouvrir à plein de choses. ça nous fait un bien fou psychologiquement. On n'aura plus peur. Elles commenceront, elles, à avoir un peu peur et ça va les calmer un peu aussi », a dit la demi-centre Estelle Nzé-Minko, comme si elle anticipait un nouveau choc avec les Scandinaves.
Pourtant, Siraba Dembélé en est convaincue, il y a encore de la place pour progresser. « Ce qui me donne de l'espoir et de l'enthousiasme c'est que, même si on est championne du monde, on peut jouer encore beaucoup mieux. On est à 65 ou 70 % de ce qu'on peut faire. En défense, il n'y a rien à dire, je pense qu'on est les meilleures du monde. Par contre en attaque on peut s'améliorer ».
Au-delà de 2018, Krumbholz est persuadé que la France continuera à compter dans le hand féminin. « Même si on sera peut-être un peu tendu sur un ou deux postes dans les deux ou trois ans à venir, on gardera une équipe très solide. On lancera un grand plan pour préparer les JO-2024 à Paris qui seront la compétition du siècle », dit-il.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.