Fil info
20:43Corrèze : 400 retraités soucieux et en colère -> https://t.co/Me9pVvDWgq
18:50Indre : La lancinante plainte des retraités -> https://t.co/FyumUdQTvO
18:47Châteauroux : La solidarité dans l’assiette avec les Jardins familiaux -> https://t.co/uWIwZPSDnq
18:35RT : Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
18:19RT : Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
18:18RT : : après 4 ans de bénévolat, Drita, traductrice bénévole pour l’Etat, est menacée d’expulsion VIDEO ►… https://t.co/gYj5647vPl
17:01# # - -Vienne : Les retraités défendent leurs droits -> https://t.co/iXIR13X2lB
16:55# # - -Vienne : Festivités et vigilance au SPF 87 -> https://t.co/oSFvv0tceH
16:51Le Blanc : Le centre ville fermé à la circulation les 29 et 30 octobre -> https://t.co/I4AofrjXNm
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/RvZN4cMssS
16:50Saint-Gaultier : La chorale Allegro se prépare à fêter son 30e anniversaire -> https://t.co/ExVoNH3evm
16:49La Châtre : La pâtisserie en partage à la Maison des jeunes -> https://t.co/TH9S2Zwvjl
16:48La Châtre : 2018 prénoms et dates de naissance sollicités pour le Téléthon -> https://t.co/7ZabH7sCq3
16:42Sarlat-la-Canéda : On ne change pas une équipe qui gagne -> https://t.co/BNTx10b8kQ
16:39Région : Penser global, agir local -> https://t.co/dgj4xjw04F
16:36France : La modernité dans la tradition -> https://t.co/3oh5ztPxF1
16:09Attaque d'une agnelle à Eymoutiers le 3/10, c'était bien un canidé selon les analyses d'un laboratoire allemand, ma… https://t.co/eGBhySgMvr
15:40Dordogne : La colère profonde des retraités -> https://t.co/tskMnTsE4J
15:38Marsac-sur-l'Isle : Des animaux exceptionnels et des concours -> https://t.co/wbNbxqs0N0
15:01Chabrignac : La fête de la citrouille est lancée ! -> https://t.co/45WSdAN09J
14:44Périgueux : Faciliter la vie des seniors et les prévenir des pièges -> https://t.co/v5skVfeWJL
14:01RT : Grosse mobilisation des retraités sur la question des pensions et la hausse de la CSG. Au moins un millier de manif… https://t.co/04JnonEqlP
14:01RT : plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih
11:12RT : en Corrèze : Fête de la pêche à la mouche organisée par l' d'Argentat-sur-Dordogne. Un rendez-vous… https://t.co/dnGseoNgLY
10:51 plus de 400 (selon les organisateurs) sont dans la rue ce matin https://t.co/bSkFLyjvih
09:33 en Corrèze : Fête de la pêche à la mouche organisée par l' d'Argentat-sur-Dordogne. Un rendez-vous… https://t.co/dnGseoNgLY
09:30Sport : CA Brive: la fulgurante ascension de Demba Bamba -> https://t.co/fTRFx9jkYO
09:23Sport : Trail de la voie romaine: plus de 300 participants -> https://t.co/sNM86BifJy
09:19Sport : Limoges Csp 93 - Alba Berlin 102: une équipe cercliste à construire -> https://t.co/mtzrLgY6m1
09:12Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
09:12 du Cloître - -Vienne : Bellac. Théâtre du Cloître : on ouvre samedi -> https://t.co/Oe8aZkkdw2
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX

Les «meilleurs amis» se retrouvent

HANDBALL - EURO-2018 (DEMI-FINALE) : France - Espagne

Pour décrocher leur place en finale de l'Euro-2018, les handballeurs français affrontent l'Espagne ce soir (18h00) à Zagreb, un adversaire que les Bleus connaissent par coeur.

En atteignant les demi-finales avant même leur match face à la Croatie mercredi, les Français ont atteint l'objectif qu'ils s'étaient fixés avant la compétition.
Mais à la lumière de son parcours sans-faute jusqu'à présent - six matches, six victoires - l'équipe de Didier Dinart vise plus haut désormais.
« Aujourd'hui, ce serait vraiment dommage de se faire sortir en demi-finale alors qu'on est bien lancés », estime l'entraîneur des Bleus. « On s'est ouvert la porte aux médailles, maintenant, il faut essayer de gagner la plus belle. »
L'avant-dernière marche avant « le Graal » passe donc par cette demi-finale face à l'Espagne, qui a alterné le bon et le moins bon depuis le début de l'Euro. Les hommes de Jordi Ribera ont connu déjà deux défaites en six matches, contre le Danemark (25-22) et la Slovénie (31-26). Mais ils restent sur une victoire convaincante face aux Allemands, tenants du titre (31-27) mercredi.
Et même s'ils les ont éliminés trois fois dans des grandes compétitions depuis 2012, les Français se méfient des finalistes malheureux de l'an dernier qu'ils connaissent si bien.
« ça va être un bon match, mais ça va pas être la fête, l'amitié. Ca va être la guerre », prévient l'ailier espagnol de Nantes David Balaguer.
Sur les seize joueurs espagnols, huit connaissent le championnat français. Côté français, quatre joueurs ont évolué ou évoluent actuellement en Espagne.
« Les Espagnols, c'est des coéquipiers,c'est des potes, on boit des coups ensemble », raconte Luc Abalo, ancien joueur de Ciudad Real. « Mais sur ce match-là, on va jouer notre vie et eux aussi. Donc on oublie qui on a devant nous », assure-t-il.
Hier, les accolades avaient l'air sincères lorsque les deux équipes se sont croisées avant de venir à la rencontre des journalistes à la veille des demi-finales et on sentait beaucoup de complicité entre les joueurs des deux pays.
« On boit des coups
ensemble »
« Les meilleurs amis se retrouvent », sourit le gardien N.2 des Bleus Cyril Dumoulin, qui côtoie plusieurs Espagnols en club à Nantes. « On a l'impression d'avoir pas mal d'amis en face. C'est sympa, ça donne une autre saveur au match. »
« Il y a un jeu d'intox », explique-t-il. « Tu sais ce qu'ils aiment, ce qu'ils n'aiment pas, ce qui peut les déranger, ce qui peut éventuellement les faire sortir du match. Mais tu sais qu'eux aussi le savent donc c'est un vrai jeu du chat et de la souris qui se met en place. »
« Tactiquement, on connaît des trucs sur eux mais eux aussi ils nous connaissent, donc c'est ça qui est marrant. On se connait et du coup on va vouloir anticiper 2-3 trucs », confie Dika Mem, l'un des nouveaux visages des Bleus dans cet Euro et qui évolue à Barcelone.
Cette complicité peut-elle pousser les entraîneurs à changer leur approche tactique du match ? Pas nécessairement, si l'on en croit Guillaume Gille, l'entraîneur adjoint des champions du monde.
« La victoire ne se joue pas forcément dans le fait de surprendre l'adversaire. Un match ça se dessine sur des rapports de force », explique-t-il. « Comment les pousser à être moins performants ? Comment imprimer notre rythme à la rencontre ? Tout ça, c'est les enjeux de ces matches là, au-delà du fait de vouloir surprendre l'adversaire, c'est aussi s'appuyer sur ce qui a fait notre force jusqu'ici. »