Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

«Donner l’envie de lire»

La 28e édition du salon du livre d’enfant d’Isle, du 21 au 23 novembre, est cette année consacrée à l’art. Mais au-delà du thème retenu, des auteurs présents, des spectacles programmés, ce rendez-vous a également été pensé pour mettre en relief le travail

«L’idée c’est de travailler sur une chaîne  : un livre, un thème, une rencontre, une mise en scène.»

Voilà résumé par Hervé Faure, directeur du centre culturel Robert-Margerit, l’esprit du salon du livre d’enfant d’Isle. Pour «donner l’envie de lire», cette initiative, 28e du nom, a cette année décidé d’insister sur «l’implication des enfants». Au-delà des rencontres avec les auteurs et les illustrateurs dans les établissements, en prélude au salon, au-delà même des séances dédicaces, des animations ou des spectacles, cette initiative culturelle à destination des plus jeunes tient cette fois à souligner l’important travail mené en amont d’une manifestation qui attire environ 4.000 personnes. «Les enfants des classes maternelles et primaires ont travaillé sur l’affiche. D’autres ont été invités à travailler sur les décors, liste Hervé Faure. Et puis, à partir du thème des familles, présenté l’an passé, quatre ouvrages ont été réalisés. Ils seront d’ailleurs présentés lors de l’inauguration du salon parce que cette édition c’est celle des réalisations qui montrent que les enfants eux aussi peuvent être des artistes et des créateurs.» Une volonté pas innocente quand on sait que cette année, c’est l’art qui a été choisi comme thème.

Au total, le salon implique ainsi une quarantaine de classes de la commune, de la maternelle au collège. Une manière de sensibiliser à la lecture, notamment auprès des couches sociales qui, a priori, en sont le plus éloignées. «Les interventions des auteurs dans les établissements c’est d’abord une manière de désacraliser le métier d’auteur. Aller dans les classes, c’est aussi un moyen de toucher tout le monde... D’ailleurs, les enseignants témoignent que les «mauvais élèves» sont souvent les plus impliqués lors des rencontres. ce sont eux qui posent le plus de questions», souligne Hervé Faure.

Fort d’une grande expérience en matière de livre jeunesse, le service culturel d’Isle persiste dans l’écriture de ces belles pages à partager en famille, rayonnant bien plus loin que les frontières communales, fidèle à ses bases. «Chaque année, quand le thème est défini, nous profitons du salon de Montreuil pour aller voir les auteurs et sélectionner ceux que l’on va inviter», précise Valérie Demaison, responsable de la Médiathèque. Du 21 au 23 novembre, ils seront huit à venir animer le salon. Certains précéderont même l’appel pour les traditionnelles interventions scolaires. Histoire de susciter, entre les lignes, sinon des vocations au moins un profond intérêt.


  • Les auteurs

Sandrine Andrews (Le poisson rouge de Matisse, Les animaux dans l’art...), Max Ducos (L’Ange disparu, Jeu de piste à Volubilis...), Béatrice Fontanel (Art et guerre, Ma première histoire de l’art...), Maria Jalibert (Bric à brac, 10 moutons 9 dinosaures...), Marc Pouyet (Jardin, Rouge...), Thomas Gornet (Sept jours à l’envers, Je n’ai plus dix ans...), Eliette Jafflin-Millet (Antoine de Saint-Exupéry, Facteur cheval...), Clorinde Coranotto (Art nOmade se manifeste).

  • Les spectacles

⇒ Play, création mêlant théâtre, musique et manipulations, de 2 à 6 ans. Samedi 22 à 10h, 15h et 17h.
 Du lierre dans les oreilles, création inspirée des livres de Marc Pouyet. A partir de 3 ans. Samedi 22 à 11h et 16h. Dimanche 23 à 11h et 14h30.
 L’étrange musée de Monsieur Hic, l’histoire d’un gardien de musée qui n’aime personne surtout pas les gosses. A partir de 5 ans. Dimanche 23 à 16h.

  • Pratique

Salon à la maison du temps libre du 21 au 23 novembre. Animations et jeux les 22 et 23. Expositions au centre culturel Robert-Margerit.

Manifestation gratuite ouverte à tous.

nike air max 1 edition