Fil info
19:06Indre : Rentrée littéraire : c’est parti ! -> https://t.co/VNBhCnj3hY
19:04Châteauroux : Deux semaines dans un monde merveilleux -> https://t.co/88ddYugPid
16:53Gargilesse-Dampierre : Séjour studieux pour les élèves harpistes -> https://t.co/Z3HKnP1Wsz
16:52Saint-Marcel : De la moto au graphisme, une même passion pour Sofiane Benhalima -> https://t.co/GqmzIFAsue
16:50Eguzon-Chantôme : TSB : une deuxième victoire de main de maître pour C. Voisin -> https://t.co/5lOet7DV98

Pêche : les ventes de cartes sont en chute

C’est samedi que la Fédération de la Haute-Vienne pour la pêche et la protection des milieux aquatiques tenait son assemblée générale. Pour l’occasion, près de 200 personnes étaient réunies au pôle de Lanaud.

Comme en 2015, le nombre de cartes de pêche venduesen 2016 dans le département est en légère baisse. Une diminution qui est peut-être en lien avec les épisodes de sécheresse défavorables aux cours d’eaux et à ses habitants.
Alors qu’en 2014, 17 110 cartes se sont vendues, elles ne sont plus que 16.842 en 2015 et 16.591 en 2016. Une légère décroissance qui est d’abord à mettre sur le compte de la météo. En effet, 2016 a été marquée par un début d’année pluvieux puis par un second semestre d’une très forte sécheresse. Comme en 2015, beaucoup de cours d’eau ont souffert et nombreux sont ceux qui ont connu un étiage sévère et durable allant jusqu’à des situations d’assec jamais observées de mémoire d’homme.
Avec le dérèglement climatique aujourd’hui amorcé, de nombreux experts annoncent l’effacement des saisons au profit de périodes qui alternent entre pluie et sécheresse. Pour ralentir ce phénomène et tenter d’inverser la tendance, il faut agir dès aujourd’hui en adoptant des comportements responsables et donc intervenir auprès des jeunes générations.
C’est dans ce contexte que les fédérations de pêche se sont fixées plusieurs missions qui sont de promouvoir la pêche, d’éduquer à l’environnement, au développement durable et à la biodiversité. Dans ce cadre, la fédération intervient dans le milieu scolaire et périscolaire. C’est ainsi que les élèves, du CP au CM2, sont sensibilisés à la protection des milieux aquatiques par le biais de thématiques étudiées en classe. Puis ils se retrouvent au bord de l’eau pour s’initier à la pratique de la pêche, encadrés par des bénévoles et des animateurs salariés de la fédération. L’an dernier, ces interventions ont été menées dans 27 classes et ont concerné 560 élèves.
Par ailleurs, 6 stages de 4 jours ont réuni 72 jeunes pour leur permet-tre de découvrir un large panel de techniques propres à la pêche
Aussi, depuis 2012, la fédération offre la carte aux jeunes participant aux activités pêche en milieu scolaire. Cette initiative est toujours très bien accueillie par l’ensemble des professeurs, parents et bien sûr enfants qui peuvent retourner au bord de l’eau une fois  l’école terminée.
Quoi qu’il en soit, pour pêcher, il faut des poissons ! C’est ainsi que 21 377 kg de poissons et plus de 140 000 jeunes truites ont été répartis sur le département pour une enveloppe de 129 152 euros.
Cette assemblé générale a également été l’occasion d’aborder un des grands projets pour 2017. En effet, une convention entre le conseil départemental et la fédération est visiblement en cours     d’écriture. Elle concerne la gestion du lac de Saint-Pardoux où, apparemment, le conseil départemental s’impliquerait financièrement.
Johan Detour

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.