Radon : après les mesures, des idées pour changer d’air

L’opération «Radon, changeons d’air, relevons le défi» tire un premier bilan et poursuit son action en s’intéressant notamment à des opérations originales mises en œuvre chez des particuliers.

Il y a eu, en décembre 2015, la distribution des kits de mesure aux habitants volontaires des communes concernées*. Puis la communication des résultats à ces mêmes particuliers et, dans la foulée, la mise en place d’ateliers pour aborder la question des travaux nécessaires.
Vendredi, Didier Gay et Jérôme Joly ont présenté un premier bilan. «Sur 811 kits distribués, 729 nous ont été retournés. Les réunions consécutives et ateliers proposés ont réuni près de 400 personnes, annonce Didier Gay. Ce que l’on constate c’est que dans 70% des habitations testées, on dépasse la norme de 300 Bq/m3. En cause les caractéristiques du sol et le parc d’habitation. On atteint en effet 90% dans celles construites avant 1900 et c’est dans les maisons posées sur le sol que les taux sont les plus importants.» Un an après la révélation des chiffres, seules 13% des personnes frappées par un taux de radon trop important ont expliqué avoir engagé des travaux.
Dans cette opération d’envergure, une première au niveau national même si d’autres initiatives différentes ont été menées en Creuse, Corrèze et dans le Finistère, on retiendra également que le taux de satisfaction des participants est supérieur à 80%. Une reconnaissance sans doute du suivi des promoteurs de l’opération qui ne se sont pas contentés de mesurer ou de donner des conseils mais qui relancent encore régulièrement les participants.
Et d’ailleurs, l’opération se poursuit. De nouveaux kits ont été distribués à ceux qui ont réalisé des travaux pour connaître l’effet de ceux-ci.
Deux interventions à venir ont également retenu l’attention des initiateurs du projet. La première consistera en l’installation d’un système de ventilation mécanique par insufflation visant à mettre   l’habitation sous pression. La seconde se traduira par un dispositif souterrain rendu possible par la nature du sol. Deux solutions qui pourraient faire récole.
J.D.
*Ambazac, Breuilhaufa, Chamborêt, Chaptelat, Jabreilles-les-Bordes, La Jonchère-Saint-Maurice, Le Buis, Nantiat, Nieul, Saint-Priest-Taurion, Saint-Sylvestre, Saint-Laurent-les-Eglises, Saint-Jouvent, Thouron, Vaulry.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.