Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Le Département continue de soutenir les travaux publics

Malgré les contraintes budgétaires, le Département a choisi de maintenir son effort en direction des communes et des intercommunalités pour que celles-ci puissent continuer aménager et «désenclaver» le territoire.

Hier, le conseil départemental et la Fédération des travaux publics (FTP) de la Haute-Vienne étaient réunis pour faire le point sur les futurs investissements à mener.
Dans un contexte toujours marqué par la baisse des subventions, l’assemblée départementale a souhaité réitérer son soutien envers les communes et intercommunalités, qui doivent désormais s’occuper de l’aménagement et des infrastructures de leur territoire : «Le Département investit toujours à la même hauteur depuis plusieurs années pour désenclaver la Haute-Vienne dans les domaines du ferroviaire, du routier et du numérique» explique Jean-Claude Leblois, qui constate qu’«au niveau national, les départements accompagnent moins les communes et les intercommunalités qu’il y a quelques années».
Les représentants des entreprises des travaux publics réunis hier ont  ainsi «beaucoup parlé du routier et du numérique», assure le président du conseil départemental. Il note qu’en plus des opérations déjà lancées, «il y en a d’autres où le Département est le maître d’ouvrage, comme la voirie départementale où il est le seul à financer».
Puisqu’il gère seul 4.000 km de routes, le Département va consacrer cette année 18,9 millions d’euros pour des travaux neufs et d’entretien préventif sur son réseau routier.
Sur cette somme, 15 millions vont servir aux grosses réparations de la chaussée comme celle des traverses d’agglomération et aménagements de sécurité. Les principales opérations sont les suivantes : la RD20 entre Les Cars et Aixe-sur-Vienne;  la RD10 entre Rochechouart et Saint-Auvent; la RD21 entre Saint-Junien et le département de la Charente ainsi que la RD 2000 entre Verneuil-sur-Vienne et Aixe-sur-Vienne.
«Nous avons aujourd’hui la confirmation que le Département maintient ses investissements dans notre domaine d’activité. Il les a d’ailleurs toujours maintenus ce qui nous a permis dans des périodes compliquées d’avoir au moins un pilier qui tenait bon» a souligné Julien  Delaye, président de la FTP, réjoui de l’accord trouvé.
Johan Detour

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.