Fil info
20:40 Merci 😊
20:36 Elle est superbe 😊
20:35 J'veux pas dire mais ma photo est tout aussi belle 😉 https://t.co/uSiCecvEvW
20:33 Voici pardon 😉 https://t.co/HyzoOHrCVb
20:21 Manque une photo... https://t.co/8FObRER1vu
17:40RT : le parquet a su raison garder et la mobilisation a p… https://t.co/y7i3uWLLgZ
17:39RT : Le parquet de abandonne les poursuites à l'encontre du réalisateur , qui a suivi les… https://t.co/H5rqmXy29J
15:05Que la nature est belle en cette période de l'année

Rassembler grâce aux mots

Ce sont plus de 200 élèves, écoliers et collégiens, qui se sont réunis jeudi à l’espace CITE de Limoges pour célébrer la «différence et l’amitié».
Différence et Amitié, c’était le thème choisi cette année par l’association Mosaïc pour le prix littéraire qu’elle organise chaque année depuis 2014.
Après une rapide présentation de l’association et du prix par Fatiha Zemani et Michèle Monastier, respectivement présidente et présidente déléguée, puis un petit mot de Philippe Pauliat-Defaye et Gulsen Yildirim, c’est au tour des élèves d’être mis à l’honneur.  Cette dernière rappelle l’importance de la littérature et de la culture, «qui est belle et utile car elle nous rassemble».
Zhor Tazi, intervenante théâtre, présente ensuite une récitation de textes par une classe d’élèves non-francophones arrivés il y a seulement 2 mois en France. Les petits textes, tous sur l’amitié et ses différentes significations, ont été écrits par des élèves du collège Donzelot.
L’après-midi se poursuit par une saynète écrite et jouée par des élèves du collège Donzelot sur 5 jeunes filles amies depuis la maternelle malgré leurs nombreuses différences.
Trois élèves de l’atelier théâtre du lycée Gay-Lussac jouent ensuite un petit texte écrit par des élèves de CM1 de l’école Edouard-Herriot.
Leur instituteur Nicolas Dauriac leur avait demandé de compléter la fameuse phrase de Sartre «l’Enfer, c’est les autres», qui les a d’abord amenés à se plaindre de leurs frères et sœurs pour finalement se rendre compte, selon les mots d’un d’entre eux, qu’il valait mieux «l’Enfer avec les au-tres que le Paradis tout seul».
Jean-François Capéran, membre de Mosaïc et président du jury, prend ensuite la parole pour rappeler l’importance de lutter con-tre le repli sur soi et de célébrer la différence.
Grâce à leur texte qui défendait très bien ces valeurs, ce sont les élèves d’Edouard-Herriot qui ont obtenu le 1er prix de cette 4e édition.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.