Fil info
17:11Saint-Hilaire-Luc : Ouverture du festival 1000 Sources -> https://t.co/zAIzfm0sk2
12:13Lacelle : L'agriculture familiale en fête | L'Echo https://t.co/09WKKrOVwA via
10:06Région : Avec Sculpturama, L'art se taille une place en Haute-Corrèze -> https://t.co/4ufiHUgv65
23:32France : Réforme constitutionnelle : débat contradictoire -> https://t.co/DThFHi3iMx
23:31France : Benalla : l’affaire qui éclabousse le pouvoir -> https://t.co/n5bsFJfr1I
19:56Cyclisme : Sagan reprend ses habitudes -> https://t.co/QyUioFTe0t
19:02Saint-Robert : Classique et virtuosité en harmonie au festival de Saint-Robert -> https://t.co/1Nw6LfoxCt
18:47Corrèze : La Luzège met théâtre et culture en partage -> https://t.co/4RHmfw7SoI
17:56L’Espace Monet-Rollinat de Fresselines a eu droit pour fêter ses vingt ans à une seconde inauguration : celle de la… https://t.co/O82uQo4fON

La résidence passive ou un projet très ambitieux

Inauguration de Logements sociaux

Hier, Bruno Genest, président de Limoges Habitat, a présenté un projet «original et unique en Limousin», deux nouveaux bâtiments qui n’ont pas besoin d’être chauffés.
En mai dernier, les premiers locataires de la nouvelle résidence des Hauts de Briand, composée de 18 appartements allant du T1 au T4, se sont vu devenir acteurs de leur consommation énergétique.
Une «volonté de prendre en compte l’environnement et tout ce qui concerne les économies
d’énergie. Ces deux bâtiments ont l’originalité de n’avoir aucun système de chauffage» assure Bruno Genest. En effet, sauf un sèche-serviette dans chaque salle de bain, il n’y a aucun radiateur dans ces logements.
L’objectif de la première résidence passive du Limousin tient dans le maintien d’une température constante à l’année, et ce, «malgré» une réduction de la consommation énergétique. Un tel exploit est rendu possible, dans un premier temps, par la mise en place d’un triple vitrage permettant une isolation thermique optimale mais surtout grâce à la «gestion des flux d’air en interne qui permettent de faire monter en température des pièces à vivre. Nous dégageons tous de la chaleur, nos corps mais aussi les appareils électriques. Toutes ces calories sont récupérées et utilisées par un système qui restitue une température ambiante tout à fait acceptable.»
Pour profiter de charges très faibles (de 9  à 16 euros par mois de chauffage selon la taille du logement), les locataires de la résidences sont  tout de même tenus de respecter quelques habitudes. Ainsi, il est important de ne pas désactiver le système de ventilation, d’aérer de façon modérée, d’ouvrir ses volets en période de froid et en journée, ou encore d’acheter des appareils électroménagers moins gourmands. Le locataire limite alors son impact environnemental tout en augmentant son pouvoir d’achat.
Bruno Genest conçoit néanmoins que «tout n’a pas été simple. Il a fallu dire aux futurs habitants : vous n’aurez pas de chauffage! Cela n’est pas forcément évident à comprendre, un travail pédagogique a été nécessaire en amont ainsi qu’un accompagnement pour que  le concept puisse être utilisé au quotidien».
Par ailleurs, Bruno Genest a voulu rendre hommage à l’équipe précédente : «C’est un programme qui a commencé à être réfléchi avant mon arrivée. Initié en 2014, il avait été validé par Catherine Mauguien-Sicard. On peut donc changer de président du conseil d’administration, cela n’empêche pas les projets de continuer, surtout de beaux comme celui-ci».
Unique en Limousin, ce projet est également jugé «ambitieux» pour le nouveau président de Limoges Habitat. Avec un coût total de 2,5 millions d’euros, la communauté d’agglomération Limoges Métropole apparaît comme le partenaire majeur de cette réalisation (169.000 euros de financement apporté dans le cadre de la création de logements et 804.000 euros de garantie d’emprunt accordée par Limoges Métropole, à hauteur de 50% du prêt).
Si Bruno Genest aimerait mener d’autres projets de cette envergure, il s’inquiète quant à l’avenir : «Il est évident que si demain, comme cela semble se profiler, les offices HLM voient leurs ressources diminuer de façon autoritaire, il y aura forcément des répercussions sur leurs investissements».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.