Fil info
22:08RT : Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
20:17RT : Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26
20:11Chamberet : La joie de vivre au pied des Monédières -> https://t.co/yLo4ihv04P
19:35Bassillac : « Un petit festival sympa où on mange bien » -> https://t.co/spTHoueJzs
19:04Le Blanc : Fermeture définitive de la maternité du Blanc : et après ? -> https://t.co/chckaG5H2K
19:03Châteauroux : L’atelier de la poisonnerie sort de ses murs -> https://t.co/2IFlEkNCZ6
19:00Bouesse : Guillaume Cotreau a été le plus véloce -> https://t.co/q9DqKKwsrt
19:00Saint-Marcel : [intégral] Le 37e borlot des vendanges dans la pure tradition pantagruélique -> https://t.co/OLfr1ANasO
18:44 Poste - : La Poste  rien n est arrange -> https://t.co/X1IVy2C5ao
18:13Sarlat-la-Canéda : Un comité de pilotage pour le centre de santé -> https://t.co/fJvoWY1wxE
18:11Périgueux : « Quand on aime les animaux, il faut les respecter » -> https://t.co/24fuwDp2yv
16:47La fête de la citrouille bat son plein à Saint-Laurent. https://t.co/iv2XTiXvZq
16:21Lubersac : Rencontre émouvante des collégiens avec Robert Hébras -> https://t.co/N9Y5MvN4FI
16:04Le Lardin-Saint-Lazare : Lecta louche sur les fonds publics -> https://t.co/adGIjN6a26

La résidence passive ou un projet très ambitieux

Inauguration de Logements sociaux

Hier, Bruno Genest, président de Limoges Habitat, a présenté un projet «original et unique en Limousin», deux nouveaux bâtiments qui n’ont pas besoin d’être chauffés.
En mai dernier, les premiers locataires de la nouvelle résidence des Hauts de Briand, composée de 18 appartements allant du T1 au T4, se sont vu devenir acteurs de leur consommation énergétique.
Une «volonté de prendre en compte l’environnement et tout ce qui concerne les économies
d’énergie. Ces deux bâtiments ont l’originalité de n’avoir aucun système de chauffage» assure Bruno Genest. En effet, sauf un sèche-serviette dans chaque salle de bain, il n’y a aucun radiateur dans ces logements.
L’objectif de la première résidence passive du Limousin tient dans le maintien d’une température constante à l’année, et ce, «malgré» une réduction de la consommation énergétique. Un tel exploit est rendu possible, dans un premier temps, par la mise en place d’un triple vitrage permettant une isolation thermique optimale mais surtout grâce à la «gestion des flux d’air en interne qui permettent de faire monter en température des pièces à vivre. Nous dégageons tous de la chaleur, nos corps mais aussi les appareils électriques. Toutes ces calories sont récupérées et utilisées par un système qui restitue une température ambiante tout à fait acceptable.»
Pour profiter de charges très faibles (de 9  à 16 euros par mois de chauffage selon la taille du logement), les locataires de la résidences sont  tout de même tenus de respecter quelques habitudes. Ainsi, il est important de ne pas désactiver le système de ventilation, d’aérer de façon modérée, d’ouvrir ses volets en période de froid et en journée, ou encore d’acheter des appareils électroménagers moins gourmands. Le locataire limite alors son impact environnemental tout en augmentant son pouvoir d’achat.
Bruno Genest conçoit néanmoins que «tout n’a pas été simple. Il a fallu dire aux futurs habitants : vous n’aurez pas de chauffage! Cela n’est pas forcément évident à comprendre, un travail pédagogique a été nécessaire en amont ainsi qu’un accompagnement pour que  le concept puisse être utilisé au quotidien».
Par ailleurs, Bruno Genest a voulu rendre hommage à l’équipe précédente : «C’est un programme qui a commencé à être réfléchi avant mon arrivée. Initié en 2014, il avait été validé par Catherine Mauguien-Sicard. On peut donc changer de président du conseil d’administration, cela n’empêche pas les projets de continuer, surtout de beaux comme celui-ci».
Unique en Limousin, ce projet est également jugé «ambitieux» pour le nouveau président de Limoges Habitat. Avec un coût total de 2,5 millions d’euros, la communauté d’agglomération Limoges métropole apparaît comme le partenaire majeur de cette réalisation (169.000 euros de financement apporté dans le cadre de la création de logements et 804.000 euros de garantie d’emprunt accordée par Limoges métropole, à hauteur de 50% du prêt).
Si Bruno Genest aimerait mener d’autres projets de cette envergure, il s’inquiète quant à l’avenir : «Il est évident que si demain, comme cela semble se profiler, les offices HLM voient leurs ressources diminuer de façon autoritaire, il y aura forcément des répercussions sur leurs investissements».