Fil info
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur
19:26Périgueux : Découvrir le patrimoine meunier et son histoire -> https://t.co/2pr6xppp4L
19:24Périgueux : Patrick Palem avec la majorité présidentielle -> https://t.co/k9pVZ2xdy6
19:08Annesse-et-Beaulieu : Le patient sort du centre de rééducation... mais ne rentre pas -> https://t.co/74khWa6toV
17:12Bergerac : Fabien Ruet candidat socialiste... dans les paroles, pas dans les actes -> https://t.co/DiAr4aPHx0

Décès de Frédéric Forte : après la stupeur, l’émoi

Deux jours après la brutale disparition du président du Limoges CSP, la grisaille du ciel entrait hier en résonance avec celle qui a empli le cœur des Limougeauds.

Un nuage de larmes s’est effondré sur la ville de Limoges. Un temps hélas tristement raccord avec les visages que l’on croisait hier dans les rues de la ville. Comme si la gueule de bois qui nous était tombée dessus quelques heures avant la nouvelle année ne voulait plus nous lâcher.
Quand l’information de la disparition de Fred Forte s’est répandue dimanche soir, c’est d’abord l’incrédulité qui l’a emporté. «Je ne voulais pas y croire et je n’arrive toujours pas y croire», avoue un jeune homme les yeux rougis par le chagrin.
Dans la boutique de la rue Ferrerie, où un registre de condoléances a été installé, les signataires se succèdent. Dans une échoppe d’ordinaire si joyeuse avec ses maillots et ses drapeaux colorés, transformée pour l’occasion en lieu de recueillement, flotte une ambiance de cathédrale. Un père et son jeune fils ont collé une photo du petit en compagnie du champion d’Europe devenu président. Un homme entre, la voix pleine de sanglots : «Je faisais partie du service d’ordre en 1993. En quelque sorte, j’étais là pour le protéger...» Il raconte aussi la gentillesse de l’homme et de sa famille, toujours agréables, prévenants et proches de ces petites mains qui font les grands clubs. Plus loin, on échange à voix basses. On évoque l’émotion des joueurs «à qui il avait dit qu’il les accompagnerait en Italie. Bien sûr, ils vont se battre pour lui.»
L’après est vite balayé : «De toutes façons, administrativement et sportivement, tout est parfaitement carré.» En réalité, c’est le présent qui compte, cette douleur diffuse dont on n’arrive pas à se défaire, ces soupirs qui ponctuent chaque respiration, les larmes qui embuent les regards et troublent les voix.
Au siège du club, rue Haute-Vienne, trois roses ont été simplement déposées devant l’entrée. Au Palais des Sports, quelques bouquets attachés aux grilles bordant le parc de Beaublanc observent sous la bruine l’édifice où les géants de la balle orange multiplient les exploits, où celui qui allait devenir président écrivit quelques-unes des plus belles pages d’un club qui  sut se hisser au firmament de sa discipline. Emile Roger Lombertie, maire de Limoges, vient d’ailleurs de proposer que le palais des sports porte son nom.

L’hommage de Jean-Claude Leblois

Hier, Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental de la Haute-Vienne a ainsi réagi au décès de Frédéric Forte : «Basketteur de talent, dirigeant à l’implication sans faille, Frédéric Forte laissera une empreinte indélébile dans le sport français. Convaincu du rôle du sport dans la vie sociale, il a également su, en tissant des liens étroits avec les collectivités, faire rayonner le sport de haut-niveau sur l’ensemble du territoire haut-viennois.
Toujours disponible pour ses supporters, il était il y a quelques jours encore à l’hôtel du département pour remettre en toute simplicité un ballon dédicacé. Ce moment d’échange convivial est à l’image de l’homme qu’il était pour notre territoire, un véritable ambassadeur, ambitieux pour son club et à l’écoute de son public. En mon nom personnel et au nom du Conseil départemental, j’adresse mes sincères condoléances à sa famille et ses proches, ainsi qu’aux salariés du club et à l’ensemble de la grande communauté du CSP.
Dans la période de transition qui s’annonce, le Département apportera tout son soutien à l’équipe dirigeante, pour conforter l’avenir du magnifique club qu’il nous a laissé en héritage.
Merci à vous, Monsieur Forte pour tout ce que vous avez su donner à notre territoire, nous veillerons collectivement à le faire vi-vre.»

Par Jérôme Davoine

FILA Luminous Pack