Fil info
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02
19:59 Bonjour, nous avons besoin d'aide pour pour faire perdurer notre activité agricole et jeunesse en… https://t.co/NPgbuZnDLm
19:54Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu | L'Echo https://t.co/g54y0Fn9iA via
17:42Sarlat-la-Canéda : Une carte de fidélité pour gagner des clients -> https://t.co/MdoHAav653
17:40Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu -> https://t.co/EjKrGjFVOk
17:39Château-l'Évêque : Fusion : le manque d’informations pointé du doigt -> https://t.co/ZMYE5pKqY6

Seize classes fermées, pour l’instant...

On savait que la carte scolaire s’annonçait saignante. On sait désormais à peu près à quelle sauce les écoles du département vont être mangées...

Parce que les organisations syndicales ont unanimement voté contre le projet de carte scolaire, un nouveau comité technique spécial départemental sera convoqué vendredi. C’est donc en fin de semaine qu’on saura les contours exacts des ouvertures et fermetures de postes en Haute-Vienne.
Mais déjà, on sait que plusieurs écoles vont être impactées (voir par ailleurs). «Ces mesures ne sont pas recevables, estime Fabrice Prémaud, pour le Snuipp-FSU. Car ces classes surchargées se traduisent concrètement par une dégradation des conditions d’enseignement pour les enseignants et une dégradation des conditions d’apprentissage pour les élèves.»
«Nous avons voté contre ce projet car il ne permet pas de rétablir les moyens dont nos écoles ont besoin. La Haute-Vienne reste un département très mal doté. Nous sommes 82e sur 95 en termes d’encadrement au niveau national, observe Thibault Bergeron, SE-Unsa. Nous demandons donc un plan de rattrapage de 60 postes pour permettre à notre département de rejoindre la moyenne nationale.» Le responsable syndical annonce en outre que «près de 40 écoles seront à l’arrêt [aujour-  d’hui, ndlr]», dans le cadre d’une mobilisation qui se traduira par un rassemblement à 10h30 devant le Rectorat de Limoges.
Par ailleurs, alors que de vingt à vingt-cinq classes se retrouvent quotidiennement dépourvues d’enseignant dans notre département, faute de remplaçants en nombre suffisant (chiffres établis préalablement aux épidémies hivernales) et qu’une demande de création de huit postes supplémentaires avaient été formulée pour pallier ce déficit, ce sont seulement quatre postes qui devraient être créés.
Côté ouverture, outre le dédoublement des CE1 en REP et REP+ (soit dix-sept ouvertures), une ouverture de classe aura lieu à la rentrée prochaine dans le RPI de Champagnac-la-Rivière-Champsac.
Fermetures très probables de classes dans les écoles de  :
- Oradour-sur-Glane (primaire),
- Chaillac (primaire),
- Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) Cieux-Javerdat (primaire).
-  Limoges : école Victor-Chabot maternelle), Jean-Marie-Paroutaud (maternelle), Marcel-Madoumier (maternelle), Condorcet-Roussillon (primaire) ,
- Rilhac-Rancon (maternelle),
- Couzeix : école Françoise-Dolto (maternelle),
- Saint-Laurent-les-Eglises (primaire),
- Saint-Sulpice-les-Feuilles (primaire),
- Saint-Yrieix-la-Perche (école Maurice-Ravel),
-  RPI Château-Chervix-Vicq-sur-Breuilh-Magnac-Bourg (fermeture à Magnac-Bourg),
- Saint-Paul,
- Rochechouart (élémentaire Hubert-Reeves),
- Verneuil-sur-Vienne (élémentaire).
Risque fort de fermeture :
- RPI Châlus-Pageas,
- Saint-Léonard (élémentaire).

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.