Fil info
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW

«Des moyens pour les policiers»

Mardi, une délégation locale du syndicat Alliance Police Nationale était reçue par le préfet Raphaël Le Méhauté et sa directrice de cabinet pour évoquer les difficultés professionnelles rencontrées par les gardiens de la paix.

Plusieurs sujets concernant les difficultés rencontrées par les gardiens de la paix dans l’exercice de leurs fonctions ont été abordés par les quatre représentants haut-viennois du syndicat Alliance Police Nationale lors de cette rencontre en préfecture. A l’ordre du jour tout d’abord, des doléances concernant une manifestation contre les violences policières à Limoges le 20 janvier: «Cet événement s’est tenu suite à des interpellations au cours desquelles deux policiers avaient été victimes de violences. Comble de mauvaise foi vis-à-vis de nos collègues victimes de voir ainsi les rôles inversés alors qu’aucun des individus interpellés n’avait été blessé» a dénoncé Laurent Nadeau, délégué départemental  du syndicat.
Autre problématique en discussion, la souffrance au travail «liée à une accumulation de mauvaises conditions de travail, à l’accroissement des violences commises envers les forces de sécurité, à la diminution constante des effectifs de police avec 35 policiers perdus pour les unités de voie publique en quatre ans a poursuivi Laurent Nadeau évoquant également «le manque récurrent de considération hiérarchique assorti de problèmes de salubrité qui perdurent au sein même de l’hôtel de police et des soucis liés à des véhicules de police vieillissants».  
Les syndicalistes ont ensuite évoqué leur mobilisation contre le projet de suppression de l’unité de secteur du centre-ville, pour lequel une solution alternative a finalement été trouvée. «La multiplication des opérations de police dans les quartiers difficiles démontre s’il en est besoin l’excellent niveau d’implication des policiers limougeauds. Ceux-ci n’ont pas besoin ou envie d’avoir sans cesse une «épée de Damoclès» au-dessus de la tête pour travailler efficacement».
Les policiers réclament de leur hiérarchie une reconnaissance et la considération à laquelle tout travailleur a le droit de prétendre légitimement. Ils demandent en ou-tre aux instances gouvernementales de réels renforts d’effectifs en vue de pouvoir, enfin, mettre en place un cycle horaire atypique convenable pour ceux travaillant en brigades de roulement.
«Monsieur le préfet et madame la directrice de cabinet se sont montrés très à l’écoute et sensibles à nos revendications et en ont pris acte afin de tenter de trouver les solutions les plus adaptées aux problèmes rencontrés par les policiers haut-viennois» conclut Laurent Nadeau.