Fil info
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy

«Des moyens pour les policiers»

Mardi, une délégation locale du syndicat Alliance Police Nationale était reçue par le préfet Raphaël Le Méhauté et sa directrice de cabinet pour évoquer les difficultés professionnelles rencontrées par les gardiens de la paix.

Plusieurs sujets concernant les difficultés rencontrées par les gardiens de la paix dans l’exercice de leurs fonctions ont été abordés par les quatre représentants haut-viennois du syndicat Alliance Police Nationale lors de cette rencontre en préfecture. A l’ordre du jour tout d’abord, des doléances concernant une manifestation contre les violences policières à Limoges le 20 janvier: «Cet événement s’est tenu suite à des interpellations au cours desquelles deux policiers avaient été victimes de violences. Comble de mauvaise foi vis-à-vis de nos collègues victimes de voir ainsi les rôles inversés alors qu’aucun des individus interpellés n’avait été blessé» a dénoncé Laurent Nadeau, délégué départemental  du syndicat.
Autre problématique en discussion, la souffrance au travail «liée à une accumulation de mauvaises conditions de travail, à l’accroissement des violences commises envers les forces de sécurité, à la diminution constante des effectifs de police avec 35 policiers perdus pour les unités de voie publique en quatre ans a poursuivi Laurent Nadeau évoquant également «le manque récurrent de considération hiérarchique assorti de problèmes de salubrité qui perdurent au sein même de l’hôtel de police et des soucis liés à des véhicules de police vieillissants».  
Les syndicalistes ont ensuite évoqué leur mobilisation contre le projet de suppression de l’unité de secteur du centre-ville, pour lequel une solution alternative a finalement été trouvée. «La multiplication des opérations de police dans les quartiers difficiles démontre s’il en est besoin l’excellent niveau d’implication des policiers limougeauds. Ceux-ci n’ont pas besoin ou envie d’avoir sans cesse une «épée de Damoclès» au-dessus de la tête pour travailler efficacement».
Les policiers réclament de leur hiérarchie une reconnaissance et la considération à laquelle tout travailleur a le droit de prétendre légitimement. Ils demandent en ou-tre aux instances gouvernementales de réels renforts d’effectifs en vue de pouvoir, enfin, mettre en place un cycle horaire atypique convenable pour ceux travaillant en brigades de roulement.
«Monsieur le préfet et madame la directrice de cabinet se sont montrés très à l’écoute et sensibles à nos revendications et en ont pris acte afin de tenter de trouver les solutions les plus adaptées aux problèmes rencontrés par les policiers haut-viennois» conclut Laurent Nadeau.