Fil info
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck

Les bus de la STCLM à l’arrêt après l’agression d’un conducteur

Hier à 10h, l’ensemble des bus de la STCLM se sont arrêtés de circuler une heure durant pour manifester leur soutien à leur collègue agressé vendredi dernier par un usager.

Hier en fin de matinée, l’ensemble du réseau des bus et trolleybus de la STCLM s’est mis au point mort. En cause, l’agression de l’un des conducteurs survenue vendredi après-midi sur la ligne 2. Visiblement, c’est le dysfonctionnement d’une portière qui aurait entraîné un déchaînement de violence. Des invectives, des coups de poing puis, après l’intervention d’usagers qui permit de «sortir» l’agresseur du bus, la volonté de remettre le couvert avec une arme blanche.
«Notre collègue est en arrêt de travail. Il a eu une ITT de plus de 8 jours, explique Isabelle Brachet, (CFDT SNTU) qui reconnaît le caractère exceptionnel de cette agression. «Ce n’est pas notre quotidien mais des agressions verbales sont relativement fréquentes, comme c’est le cas dans d’au-tres services publics. Mais ce n’est pas parce que c’est pareil ailleurs qu’on le supporte mieux.»
Même si l’agresseur a été rapidement appréhendé par les policiers et que le dispositif d’alerte a donc bien fonctionné, même si la direction a aussitôt signifié son soutien au conducteur frappé et convoqué dans la foulée une réunion du CHSCT, la volonté du personnel était hier de marquer le coup. Aux différents terminus,  au pôle Faugeras, à la place Winston-Churchill et à la gare des Bénédictins, les bus et trolley ont été mis à l’arrêt pendant une heure.
Dans un communiqué, le président de Limoges métropole, Gérard Vandenbroucke, a lui aussi dénoncé «cette agression barbare et incompréhensible» souhaitant  «apporter également tout son soutien à la victime ainsi qu’à ses collègues». «En tant qu’autorité organisatrice de la mobilité, Limoges métropole veille à la qualité du travail des conducteurs des véhicules circulant sur son territoire et à la sécurité des chauffeurs et usagers des transports en commun. L’Agglo a ainsi mis en place un système de vidéosurveillance sur l’ensemble du réseau, des équipes de la police municipale sont également présentes régulièrement dans les véhicules.»
Jérôme Davoine