Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Octogénaire et toujours active

L’ALSEA (association limousine de sauvegarde de l’enfant à l’adulte) célèbrera sa 80e année d’action en faveur de la protection de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte le 30 mai prochain. Pour l’occasion, l’association organise une journée festive, e

Comme le rappelle son actuel président, Claude Virole, l’ALSEA a été fondée en janvier 1938. Au départ elle avait été créée pour venir en aide à l’enfance «coupable» ou en «danger moral» !
Il est bien loin le temps où l’enfance malheureuse était associée à la culpabilité ou à une supposée mauvaise moralité. Au départ œuvre charitable pétrie de bonnes intentions, l’association se transformera au fil des évolutions sociétales et juridiques. C’est ainsi qu’en s’appuyant sur son service fondateur qu’est le placement, transformé en centre de placement familial spécialisé (CPFS) en 1978, l’association s’est étoffée en ouvrant d’autres services, comme par exemple celui d’actions en milieu ouvert (AEMO) ; de prévention spécialisée ou encore le cen-tre éducatif fermé de Moissannes, ouvert en 2004 etc. Depuis le 23 février 2017, l’association est reconnue d’intérêt général par la direction des finances publiques. Françoise Ferry, directrice générale de l’association, indique que l’ALSEA fonctionne avec un budget de 14 millions d’euros, mais qu’elle est toujours en recherche de financements pour pouvoir mettre en place des actions innovantes. «On pense par exemple à faire un camp pour adolescents», indique-t-elle. L’association emploie 240 professionnels répartis dans les neuf établissements qu’elle gère. «Notre engagement premier est d’être au service de l’enfant ou de l’adulte pour lequel les autorités administratives et judiciaires nous confient la responsabilité de sa protection», précise Claude Virole. Outre l’aspect placement, relativement réducteur pour l’association, les missions de l’ALSEA s’articulent aussi autour de l’éducation, mais aussi de la prévention. Son centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP) est un lieu de prévention, de dépistage et de soins pour les enfants de moins de 6 ans, présentant un risque de développer un handicap. «Grâce à une collaboration étroite avec les services de néonatologie et de pédiatrie de l’hôpital mère-enfant, le CAMSP assure le dépistage systématique des grands prématurés. Avant toute admission dans la structure, un dépistage des troubles du spectre autistique est également réalisé» précisent les membres de l’association. Elle s’occupe aussi d’Intreval, une structure de vie sociale installée au cœur du quartier du Val de l’Aurence à Limoges, qui assure un accueil et une écoute des habitants du quartier. Elle développe par ailleurs un ensemble de services autour de son point public multimédia, de son Point Information Jeunesse et de ses activités socioculturelles.
Afin de parler de ses nombreuses missions, l’association souhaite donc organiser une grande journée festive le 30 mai à l’espace Crouzy à Boisseuil, réservée aux personnes accompagnées, salariés et partenaires de l’association. «Fêter nos 80 ans est très important pour nous, il s’agit de regarder le chemin parcouru et d’envisager l’avenir avec la volonté de poursuivre nos actions», explique Claude Virole, «nous avons souvent été précurseurs en matière de politiques publiques. Cette journée, pendant laquelle sera organisée une table-ronde, sera l’occasion de se rendre compte de comment nous avons pu être à l’initiative d’un certain nombre de dispositifs» souligne Françoise Ferry.
Elle sera aussi l’occasion de  saluer le travail des équipes.