Fil info
20:37Cyclisme : Alaphilippe ouvre les Alpes par la 1re victoire française -> https://t.co/yAYR6SB214
18:56Villars : Nouvelle vie pour le hangar de Boschaud -> https://t.co/uUUU6t4YtK
18:53Boulazac : Des conditions de vie inhumaines -> https://t.co/E3vzIw5XzR
18:40Châteauroux : A l’atelier de l’éventail, tout l’art de s’éventer avec classe et volupté -> https://t.co/TbbKS8UAxh
18:28Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! -> https://t.co/D5H8R4vqhv
18:22La Châtre : Trois familles syriennes reçues à l'hôtel de ville -> https://t.co/8vlh0khPht
18:19Guéret a une nouvelle fois vibré au rythme des concerts en tous genres pour les Nuits d’été qui se sont terminées s… https://t.co/jL9Q3VFNL7
18:18RT : Devant le avec les handicapés pour le droit au logement pour tous , contre la loi https://t.co/Iufl1p9Vxs
18:13C’est l’une des fiertés de la commune, un petit pont roman classé au patrimoine national, qui surplombe la Creuse e… https://t.co/YDgXqJDXWl
16:16Dordogne : Enquêtes dans le passé -> https://t.co/CAqIDvr7mt
14:42Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet -> https://t.co/2U3Ql5pM1y
13:48Faux-la-Montagne : Fichés F comme Fraternité https://t.co/NlxpLr9W7O via
12:49RT : Plus que 3 et on a bioman https://t.co/LJi54gAME6
12:48RT : Retour à « l’ancien monde » : en visite à pour évoquer le désenclavement de la région la ministre des tran… https://t.co/r4wWEiCMP5
12:46RT : Hier, nous avons appris la démission du doyen de la fac de droit https://t.co/7Vb1p3lHKi
22:48International : L’Aquarius veut repartir « au plus tard fin juillet » -> https://t.co/L6bzOStr2v
22:46International : Trump-Poutine : un face-à-face de détente -> https://t.co/Tx4pilXpwv

Octogénaire et toujours active

L’ALSEA (association limousine de sauvegarde de l’enfant à l’adulte) célèbrera sa 80e année d’action en faveur de la protection de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte le 30 mai prochain. Pour l’occasion, l’association organise une journée festive, e

Comme le rappelle son actuel président, Claude Virole, l’ALSEA a été fondée en janvier 1938. Au départ elle avait été créée pour venir en aide à l’enfance «coupable» ou en «danger moral» !
Il est bien loin le temps où l’enfance malheureuse était associée à la culpabilité ou à une supposée mauvaise moralité. Au départ œuvre charitable pétrie de bonnes intentions, l’association se transformera au fil des évolutions sociétales et juridiques. C’est ainsi qu’en s’appuyant sur son service fondateur qu’est le placement, transformé en centre de placement familial spécialisé (CPFS) en 1978, l’association s’est étoffée en ouvrant d’autres services, comme par exemple celui d’actions en milieu ouvert (AEMO) ; de prévention spécialisée ou encore le cen-tre éducatif fermé de Moissannes, ouvert en 2004 etc. Depuis le 23 février 2017, l’association est reconnue d’intérêt général par la direction des finances publiques. Françoise Ferry, directrice générale de l’association, indique que l’ALSEA fonctionne avec un budget de 14 millions d’euros, mais qu’elle est toujours en recherche de financements pour pouvoir mettre en place des actions innovantes. «On pense par exemple à faire un camp pour adolescents», indique-t-elle. L’association emploie 240 professionnels répartis dans les neuf établissements qu’elle gère. «Notre engagement premier est d’être au service de l’enfant ou de l’adulte pour lequel les autorités administratives et judiciaires nous confient la responsabilité de sa protection», précise Claude Virole. Outre l’aspect placement, relativement réducteur pour l’association, les missions de l’ALSEA s’articulent aussi autour de l’éducation, mais aussi de la prévention. Son centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP) est un lieu de prévention, de dépistage et de soins pour les enfants de moins de 6 ans, présentant un risque de développer un handicap. «Grâce à une collaboration étroite avec les services de néonatologie et de pédiatrie de l’hôpital mère-enfant, le CAMSP assure le dépistage systématique des grands prématurés. Avant toute admission dans la structure, un dépistage des troubles du spectre autistique est également réalisé» précisent les membres de l’association. Elle s’occupe aussi d’Intreval, une structure de vie sociale installée au cœur du quartier du Val de l’Aurence à Limoges, qui assure un accueil et une écoute des habitants du quartier. Elle développe par ailleurs un ensemble de services autour de son point public multimédia, de son Point Information Jeunesse et de ses activités socioculturelles.
Afin de parler de ses nombreuses missions, l’association souhaite donc organiser une grande journée festive le 30 mai à l’espace Crouzy à Boisseuil, réservée aux personnes accompagnées, salariés et partenaires de l’association. «Fêter nos 80 ans est très important pour nous, il s’agit de regarder le chemin parcouru et d’envisager l’avenir avec la volonté de poursuivre nos actions», explique Claude Virole, «nous avons souvent été précurseurs en matière de politiques publiques. Cette journée, pendant laquelle sera organisée une table-ronde, sera l’occasion de se rendre compte de comment nous avons pu être à l’initiative d’un certain nombre de dispositifs» souligne Françoise Ferry.
Elle sera aussi l’occasion de  saluer le travail des équipes.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.