Fil info
19:59 Bonjour, nous avons besoin d'aide pour pour faire perdurer notre activité agricole et jeunesse en… https://t.co/NPgbuZnDLm
19:54Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu | L'Echo https://t.co/g54y0Fn9iA via
17:42Sarlat-la-Canéda : Une carte de fidélité pour gagner des clients -> https://t.co/MdoHAav653
17:40Périgueux : Festival Mimos : les apparences tirent le jeu -> https://t.co/EjKrGjFVOk
17:39Château-l'Évêque : Fusion : le manque d’informations pointé du doigt -> https://t.co/ZMYE5pKqY6
11:07Bergerac : Un nouveau souffle au sein de l’union locale CGT -> https://t.co/0EnwmjpZeC

Les chars bientôt prêts pour le défilé du 27 mai

Dernières retouches et finitions pour les huit chars qui défileront lors de la cavalcade de printemps qui aura lieu le dimanche 27 mai.
L’an dernier, la prévision de vents à plus de 70 km/h avait eu pour conséquence l’annulation du carnaval. La municipalité avait quand même fait le choix de «faire un petit quelque chose au dernier moment puisqu’on a reçu des centaines de messages dans lesquels les gens étaient vraiment tristes» explique Sarah Gentil. L’adjointe au maire chargée de l’événementiel ajoute que «les associations qui ont l’habitude de défiler ont dit leur préférence pour la fin de printemps plutôt que mars».
C’est ainsi que la cavalcade de printemps aura lieu le dimanche 27 mai. Le défilé débutera à 15h et le cortège empruntera le même circuit que l’an dernier : avenue de la Libération, boulevard Carnot, place Stalingrad, rue Jean-Jaurès, boulevard Louis-Blanc et place Léon-Betoulle. Quatre podiums seront également installés sur le parcours de la parade (devant l’opéra de Limoges, au croisement des rues Jean-Jaurès et Jeanty-Sarre, place Manigne et devant l’hôtel de ville). Alors que le public pourra découvrir les chars décorés au champ de Juillet à partir de 12h, il faudra que les enfants patientent jusqu’à 14h pour se faire maquiller gratuitement (rue Jean-Jaurès, face à Monoprix).
Les huit engins colorés qui seront accompagnés par majorettes, danseurs, bandas et autres échassiers subissent actuellement les derniers coups de pinceaux par les agents municipaux. Sarah Gentil a d’ailleurs tenu à souligner la qualité du travail fourni.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.