Fil info
09:20A méditer sur le travail de l'ombre des milliers de bénévole...dans une société transformée. https://t.co/WvV2nydflC via
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC

Peyrat : le musée s’affiche et s’étoffe

A Peyrat-le-Château, les collections du musée de la Première brigade de marche du Colonel Guingouin ont été enrichies grâce à des dons faits dernièrement et ont maintenant un visuel.

Pour remercier les nombreux contributeurs et les élèves qui ont créé le logo pour le musée, l’association des Créateurs et Amis du Musée de la Résistance et la municipalité les ont invités pour une visite commentée par son président, Marc Montaudon.
Un travail important a été mené avec les collégiens
À cette occasion, plusieurs visuels ont été montrés à l’assistance. Imaginés par les élèves des collèges de Châteauneuf-la-Forêt et d’Eymoutiers lors de leurs séances d’arts plastiques, ces logos devaient reprendre obligatoirement certains éléments. Comme l’explique leur professeur Anne, présente sur les deux établissements, ce logo devait faire figurer l’appartenance du musée au réseau des musées nationaux de la Résistance (MNR) et évoquer la commune où il est situé. C’est le travail conçu par deux Castelneuviennes, Léa-Marie et Marie.
Le président de l’association a conduit les visiteurs à découvrir les salles qui ont été remaniées au gré des apports matériels auxquels figurent entre autres, une carte plastifiée, un parachute... L’histoire de la création de ce musée remonte à quelques décennies alors que d’anciens membres de ce maquis et leurs descendants ont émis le projet de réunir en un même lieu toutes les archives ainsi que du matériel usité par les combattants de cette Première Brigade de Marche Limousine. Outre ces archives historiques, ils ont voulu rendre hommage aux femmes qui ont soutenu le maquis mais aussi aux légaux (personnes qui, tout en travaillant officiellement pour les autorités de Vichy, épaulaient secrètement la Résistance). Comme l’explique Marc Montaudon, «les différentes municipalités ont soutenu ce projet ; depuis celle de Jean Vialatou qui a acquis le corps de garde de l’ancien château jusqu’à celle-ci qui a embauché une personne pour le musée lui-même ainsi que pour sa promotion dans lors de salons dédiés ou non à la Résistance.»
Ce musée étant, par ailleurs, le seul du secteur à être dédié à cette Brigade du Colonel Guingouin, il regroupe des archives collectées dans la commune bien sûr mais également auprès d’autres tels Magnac-Bourg où a agi le réseau de Charles Gaumondie ou encore  La Croisille-sur-Briance entre au-tres.
Les salles du rez-de-chaussée ont également été investies afin d’y accueillir des expositions temporaires dont celles de cette année «Résistance et déportation» proposée par l’association des Déportés et Internés Résistants 87 et celle de Jean-Paul Maïs qui a modélisé les trains pour l’enfer et montré l’horreur des camps de concentration et d’extermination.
Durant la période estivale, ce musée est ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 17 h 30 et les samedis et dimanches de 14 h 30 à 17 h 30. Tarifs : plein tarif 3,50 euros et  2, 50 euros pour les groupes (dès 10 personnes), gratuit pour les enfants de moins de 10 ans.