Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Excursion au milieu de la faune et de la flore

Saint-Léger-la-montagne

La réserve Naturelle Nationale de la tourbière des Dauges ouvre ses portes pour faire découvrir les différentes espèces et habitats qui y subsistent. En compagnie de Murielle Lencroz, responsable pédagogique, les amoureux de la nature peuvent s’immerger au cœur d’une réserve naturelle aux multiples propriétés, qui surprend par la kyrielle d’espèces présentes dans le site.
Découverte dans les années 70 par un professeur de l’université de Limoges, La tourbière des Dauges était un vaste site complètement abandonné, qui disparaissait progressivement sous la forêt naissante. C’est par un décret ministériel qu’un plan de sauvegarde a été amorcé, débouchant sur la création d’une réserve naturelle. Depuis lors, le Conservatoire d’Espaces Naturels du Limousin s’est attelé, avec sollicitude, à conserver les habitats et les espèces pour la pérennisation du milieu.
En outre, la réserve naturelle a été mise en place par rapport à la tourbière afin d’éviter toute perturbation. Avec une superficie de près de 600 hectares, le site continue de prospérer depuis l’enclenchement de ce cercle vertueux qui a permis la préservation de nombreuses espèces rares et le maintien d’une agriculture durable.
La tourbière qui, en passant, date de plus 11 000 ans, est un des rares milieux au monde où il n’ y a pas de terre en dessous. La particularité de la tourbe réside dans son abondance en eau acide qui permet la conservation des corps organique.
C’est aussi un lieu propice aux fouilles archéologiques avec des vestiges médiévaux, qui mettent en exergue les pratiques de l’homme d’antan.  Avec sa zone riche en eau, la Tourbière des Dauges a indubitablement constitué un pôle de croissance, en plus d’assurer au peuple autochtone une pitance. C’est donc un site imprégné d’histoire, qui recèle en lui le témoignage de plusieurs millénaires, lui qui fut à l’origine un plateau, laissant sa place à un massif de granit, qui s’est érodé engendrant ainsi une dépression. Le froid, l’acidité et l’eau ont été autant d’éléments qui ont permis la formation de la tourbière en stoppant la décomposition de la matière organique, créant par la-même, des sphaignes qui se sont accumulées pour former des tourbes.
Le point d’orgue de la sortie est sans aucun doute la traversée des «tremblants», qui donnent l’impression de marcher sur un sol mouvant. Cette couche de mousse offre au public une sécurité garantie sur la tourbe. La responsable pédagogique en profite aussi pour raconter des anecdotes au sujet des tourbières, lieux tristement célèbres à cause des nombreux sacrifices  qui ont eu lieu durant l’antiquité. L’Homme de Tollund est un exemple concret de ses offrandes. Découvert en 1950 dans un parfait état de conservation au Danemark dans la Tourbière de Tollund, son cadavre naturellement momifié date entre 375 et 210 av. J.-C.
Les visites de la réserve Naturelle Nationale des Tourbières des Dauges ont lieu chaque mercredi pendant tout le mois d’août. Une visite avec le centre La Loutre aura lieu mardi 21 août. Rendez-vous à 9h au parking de Sauvagnac.
Issam Bencheikh

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.